Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre (ASI)

par Capucine Truong 16 Mai 2017, 18:13 Edouard Philippe Areva Françafrique Médias Propagande France

C'est peut-être la longue attente, le suspense, ou simplement le contentement. Après l'annonce de la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier Ministre, la télé a déroulé des portraits séduits. Les journalistes se sont attardés sur des détails de sa personnalité, et ont largement fait l'impasse sur d'autres aspects plus troubles de son parcours : son passage comme lobbyiste chez Areva, son fort absentéisme à l'Assemblée Nationale, ou les lois sur le mariage pour tous, pour laquelle il s'est abstenu, et sur la transparence de la vie publique (il a voté contre).

Mais qui est Edouard Philippe ? A en croire le 20 heures de France 2 du 15 mai après sa nomination au poste de Premier ministre, c'est "un touche à tout", mais aussi "un cogneur", "capable d'un certain humour", "sportif et auteur de deux romans policiers." Bref, "une sorte d'hyperactif discret" qui, pour ne rien gacher, pratique la boxe, "sa passion", et "travaille toujours en musique". La chaîne, semble-t-il, est séduite. Mais ce n'est pas la seule. Sur BFMTV, Christophe Barbier se pâme devant un homme "en acier", dont le physique "en impose." "C'est quelqu'un a l'image de sa ville, pas facile, pleine de qualités et de ressources mais pas riante, notamment parce qu'elle a du être entièrement reconstruite." Un peu rude, donc, continue Barbier, "mais Edouard Philippe pourra rester avec ce physique un tout petit peu rude qu'il a un peu endurci d'ailleurs avec cette barbe qu'il cultive depuis quelques temps maintenant et qui rend encore son physique un peu plus rude."

 

 

Ruth Elkrief, quant à elle, a brossé un peu plus tôt le parcours de l'homme : avocat de formation, énarque, il a été "dans le privé chez Areva." Sur BFM, comme sur France 2, on n'en entendra pas plus.

 

Ancien lobbyiste chez Areva

Pourtant, il y aurait matière à creuser : Edouard Philippe, proche d'Alain Juppé, dont il a été conseiller au ministère de l'Ecologie en 2007, est passé par le privé entre 2007 et 2010. Il a travaillé chez Areva en tant que directeur des Affaires Publiques, avant de devenir maire du...

 

Lire la suite

 

Haut de page