Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

#Macronleaks, la dernière ( ?) grosse intox de la campagne (Arrêt sur images)

par Anne Sophie Jacques 7 Mai 2017, 03:40 MacronLeaks Macron WikiLeaks Intox Elections France

#Macronleaks, la dernière ( ?) grosse intox de la campagne
Par Anne Sophie Jacques
Arrêt sur images

La propogation des «Macronleaks» établie par Nicolas Vanderbiest.

La propogation des «Macronleaks» établie par Nicolas Vanderbiest.

Attention : intox de dernière minute. A quelques heures de la fin de la campagne, le forum américain 4Chan – déjà à l’origine de la rumeur sur le faux-compte d’Emmanuel Macron aux Bahamas – annonce la publication en vrac de documents issus du mouvement En marche. Ce dernier dénonce un piratage, vite baptisé #MacronLeaks sur les réseaux sociaux, pour nuire au candidat et invite les médias – tout comme la Commission chargée du contrôle de la campagne – à ne pas diffuser les documents certes légaux mais qui peuvent contenir des faux. Qui est derrière ce piratage ? Personne ne le sait, même si les "russophiles" sont visés. Le Monde a choisi de ne rien publier… pour l'instant.

On pensait que le pseudo-compte aux Bahamas d’Emmanuel Macron, rumeur lancée mercredi sur le forum d'images américain 4Chan et baptisée Macrongate, était la dernière intox de l’entre-deux-tours. Perdu. A quelques heures de la clôture de la campagne des élections présidentielles, des documents issus du mouvement En Marche ont été publiés, là encore sur le forum 4Chan. Et pas qu’un peu : neuf gigaoctets de documents, soit quinze gigaoctets une fois décompressés, ont été mis en ligne. La propagation de ces documents suit le même chemin que la rumeur du faux-compte caché du candidat.

Comme le raconte Libération, à 20h35 vendredi soir, un post publié sur le forum 4Chan prévient de la mise en ligne de documents et annonce les confier à la communauté pour qu'elle en explore les contenus. "Moins d’un quart d’heure plus tard, poursuit Libé, Jack Posobiec, membre de Citizens for Trump, un groupe de citoyens qui ont milité pour l’élection du candidat républicain à la Maison Blanche, tweete les documents. Il est repris par le site de «réinformation» DisobedientMedia de William Craddick, qui avait déjà relayé les rumeurs sur le compte aux Bahamas d’Emmanuel Macron". Les #MacronLeaks étaient nés. Rappelons que Jack Posobiec – sympathisant de l’extrême droite américaine à qui Le Monde consacre un portrait aujourd’hui – et le site DisobedientMedia ont tous deux largement contribué à la diffusion de la rumeur infondée qui prétendait qu'une pizzeria new-yorkaise était au centre d'un...

 

Lire la suite

 
 

Haut de page