Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malgré ses 10 600 000 voix, la patronne du FN est KO debout, et le parti déchiré, prêt à la baston. (Canard enchaîné)

par Canard enchaîné 21 Mai 2017, 16:41 FN Le Pen Marine Le Pen KO Elections Législatives Crise France Articles de Sam La Touch

Babord ou tribord ? Le Paquebot FN prend de la gîte.
Malgré ses 10 600 000 voix, la patronne est KO debout, et le parti déchiré, prêt à la baston.
Canard enchaîné, 17.05.15

(c) JDD

(c) JDD

Communiqué officiel du FN : "Marine Le Pen retrouve aujourd'hui la présidence du Front national." Ainsi claironnait, le 15 mai, Steeve Briois, l'éphémère remplaçant de la patronne. Traduction : tout baigne, le parti est en ordre de marche. Voilà pour la façade. Car, en vérité, l'arrière-boutique du fier ex-"premier parti de France" a des allures de champ de bataille...

La cheftaine héroïque est au fond du trou. Terrée chez elle, elle poste mollement un tweet par semaine. La nièce conquérante, Marion Maréchal-Le Pen, a claqué la porte. Le second en chef, Florian Philippot, fait du chantage à la démission. A la base, libéraux et souverainistes s'étripent façon sudistes contre nordistes. La coalition avec Dupont-Aignan a volé en éclats, et, pour couronner le tout, les stratèges du Front encore debout n'excluent pas un report à février 2018 du congrès censé entériner les "changements profonds" du parti, à commencer par le changement de son nom...

Lire l'article en entier dans le Canard enchaîné.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page