Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VENEZUELA : LE RÉSEAU NATIONAL DES DROITS DE L’HOMME DÉNONCE LE BLOCUS ÉCONOMIQUE DU VENEZUELA (Bolivar infos)

par Bolivar infos 15 Mai 2017, 16:57 Venezuela Droits de l'homme Blocus économique USA Impérialisme

VENEZUELA : LE RÉSEAU NATIONAL DES DROITS DE L’HOMME DÉNONCE LE BLOCUS ÉCONOMIQUE DU VENEZUELA (Bolivar infos)

NDLR : Tous les pays du monde faisant échec à l’Impérialisme sont ainsi visés ! Pas étonnant donc ! La violence économique fait partie des représailles extrêmes du capitalisme ! Ce n’est qu’une confirmation !

Le directeur du Réseau National des Droits de l’Homme (RENADDHH), Asdrúbal González, a informé hier qu’ils ont dénoncé devant la Rapporteuse spéciale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) le blocus financier que vit notre pays qui augmenté pendant ces 4 dernières années et ils ont donné en exemple les mesures exécutives prises par l’ex président Barak Obama et les nouvelles sanctions promulguées par l’administration du président Donald Trump contre des fonctionnaires du Gouvernement vénézuélien, rapporte rapporte une note de presse du RENADDHH.

González a ajouté que ces sanctions non seulement affectent certains fonctionnaires comme le disent les médias mais provoquent aussi une pression politique et économique qui crée les conditions pour provoquer un blocus financier international affectant l’accès de la nation aux crédits internationaux pour satisfaire les besoins en bien et en services de al vie quotidienne de la population.

Le directeur du RENADDHH a averti que les mesures coercitives de boycott économique « sont des instruments destinés à affaiblir les systèmes démocratiques par la pression politique et économique destinée à créer les conditions médiatiques qui seront ensuite utiles pour donner à la communauté internationale l’image d’un Etat en faillite, alors que le véritable responsable de cette horreur économique sont les agences de qualification de risques et les Gouvernements qui les soutiennent. »

González a qualifié de violation des traités internationaux de protection des droits de l’homme les sanctions économiques prises par Washington contre le Venezuela et les tentatives nulles et non avenues de la Triple Alliance de l’Argentine, du Brésil et du Paraguay au MERCOSUR pour expulser le Venezuela de cet organisme. Ces actions affecteraient les politiques sociales en faveur de la population en cherchant à provoquer une explosion sociale pour asphyxier le Gouvernement de Nicolás Maduro, » a-t-il assuré.

Il a expliqué qu’actuellement, « il n’est pas nécessaire de fixer des règles explicites comme on l’a fait avec le blocus économique mis en place par le Gouvernement des Etats-Unis contre Cuba. Maintenant, on utilise les agences de qualification de risques comme Standard&Poors, Moody’s et Fitch Ratings pour manipuler le risque économique des nations qui ne répondent pas aux intérêts des politiques néolibérales pour influencer les décisions géopolitiques en provoquant l’instabilité dans les pays grâce à la campagne de « défaut de paiement. »

Le porte-parole du RENADDHH, à son tour, a sollicité le rapporteur Idriss Jazairy pour qu’il prenne en considération, étudie et incorpore dans son prochain rapport devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU la situation du Venezuela et les mesures coercitives unilatérales qui affectent le droit au développement et les droits économiques, sociaux et culturels des Vénézuéliens.

T/ Redacción CO

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Haut de page