Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arnault / fisc / Belgique : discrétion des médias français (Arrêt sur images)

par Arrêt sur images 29 Juin 2017, 01:56 Arnault Fisc Belgique Médias France

Fin de l'enquête visant les affaires de Bernard Arnault en Belgique. Le PDG de LVMH, qui possède le groupe Les Echos et Le Parisien, a accepté la proposition de la justice belge de clôturer cette investigation par une transaction, dont le montant est inconnu.

Arnault était soupçonné d'avoir abusé des conditions fiscales avantageuses du royaume, comme nous le relations en 2012. L'investigation portait sur deux volets. Le milliardaire aurait d'une part augmenté le capital de sa holding Pilinvest de 2,9 milliards d'euros dans des conditions suspectes. D'autre part, il aurait demandé sa domiciliation administrative dans la commune d'Uccle en banlieue de Bruxelles, d'une façon potentiellement frauduleuse. Cette stratégie, préparée de longue date comme le montrait Libération en 2013, devait lui permettre de sécuriser son patrimoine et le futur héritage de ses enfants, notamment en échappant aux droits de succession plus élevés en France. Les soupçons des enquêteurs ont été éveillés, en 2012, par la demande de naturalisation belge du PDG de LVMH (dernière étape de son exil fiscal). Il y a finalement renoncé.

La justice belge "a proposé à M. Arnault de mettre un terme à l’action publique par la conclusion d’une transaction, sans aucune reconnaissance préjudiciable de culpabilité de sa part", écrit le parquet dans un communiqué. Le montant de la transaction reste secret, mais ne peut légalement excéder 3 millions d'euros. La proposition a été acceptée en juin par Arnault, qui continue néanmoins de clamer son innocence.

Qu'en disent les médias LVMH ? Dans son édition du mercredi 28 juin, Le Canard Enchaîné a dénoncé une "discrétion de violette" de la presse française concernant le traitement de l'affaire, allant jusqu'à parler de silence total pour Les Echos et Le Parisien, propriétés du groupe dirigé par Arnault.

Le Canard

Le Canard enchaîné du 28 juin 2017

Mais à y regarder de plus près, l'affirmation de l’hebdomadaire satirique n'est pas totalement exacte. Le 22 juin, Le Parisien publiait une dépêche AFP sur la clôture de l'enquête visant Bernard Arnault. Du côté des Echos, le journal a lui aussi repris la dépêche sur son site internet - dans sa rubrique "Investir" - se contentant d'évoquer la conclusion d'une transaction entre le milliardaire français et le parquet de Bruxelles.

parisien

investir

Si, comme le révèle Le Canard, l'information n'a pas été particulièrement mise en avant en France, elle a tout de même été relayée par plusieurs médias sur leur site web. Le Monde.fr, L'Express, Europe 1 ou encore 20 minutes ont tous repris la dépêche AFP mentionnant la fin de l'enquête menée en Belgique.

Une couverture médiatique certes minimaliste, mais pas inexistante, qui contraste toutefois avec les nombreux articles publiés dans les médias belges, comme Le Soir ou Sud Info.

L'occasion de relire notre observatoire sur le poids de LVMH sur les médias : "Merci Patron, le film qui ridiculise Bernard Arnault, gros annonceur français.".

(Par Hélène Assekour et Emilien Diaz)

Arnault / fisc / Belgique : discrétion des médias français (Arrêt sur images)

Haut de page