Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Étudiants saoudiens : des campus des universités américaines jusqu’aux camps de Daech (Press TV)

par Press TV 4 Juin 2017, 17:53 Arabie Saoudite Université US EI Collaboration USA Recrutement

Plus de 400 étudiants saoudiens ont cessé de faire leurs études aux États-Unis pour rejoindre le groupe terroriste Daech. (Photo d’illustration)
Plus de 400 étudiants saoudiens ont cessé de faire leurs études aux États-Unis pour rejoindre le groupe terroriste Daech. (Photo d’illustration)

L’Institut pour les affaires du Golfe (Institute for Gulf Affairs) a publié, ce mardi 30 mai, un rapport intitulé « Depuis les campus des universités américaines jusqu’aux camps de Daech : comment des centaines de Saoudiens ont rejoint Daech aux États-Unis ».

Dans une conjoncture où l’Arabie saoudite ne lésine sur rien pour démentir ses liens avec les terroristes de Daech et le soutien matériel et logistique qu’elle leur apporte, un rapport, récemment publié par l’Institut pour les affaires du Golfe, lève un coin du voile sur la réalité.

Le ministre saoudien de la Défense Mohammed ben Salmane (D) et le promoteur de Daech Mohammed al-Refai, en décembre 2016. ©gulfinstitute.org

« Plus de 400 étudiants saoudiens et un certain nombre d’étudiants de nationalité koweïtienne ont cessé de faire leurs études et ont quitté les États-Unis, depuis 2014, pour rejoindre le groupe Daech », affirme le rapport qui fournit également les photos et les identités de ces étudiants.

« Depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, près de 15 000 ressortissants saoudiens ont rejoint les groupes terroristes al-Qaïda et Daech avant de se rendre en Irak, en Syrie, au Yémen, en Égypte, en Libye, au Liban, au Koweït, en Afghanistan afin de combattre pour le compte des terroristes. Cependant, les services de sécurité des États-Unis ont décidé de fermer les yeux sur le sort de ces étudiants, d’autant plus que John Brennan, ex-chef de la CIA, entretient des relations proches et profondes avec la dynastie des Saoud, dont et surtout Mohammed ben Nayef, prince héritier d’Arabie saoudite. »

https://www.gulfinstitute.org/wp-content/uploads/2017/05/From-US-Campuses-to-ISIS-Camps.pdf

Le rapport ajoute que le recrutement, le financement et la planification du voyage de ces étudiants pro-Daech sont orchestrés par des responsables saoudiens ou des parties qui ne sont pas officiellement au pouvoir.

Ailleurs dans son rapport, l’Institut pour les affaires du Golfe confirme que le chef du bureau de l’ambassade d’Arabie saoudite à Washington, Khaled Abdel Rahman al-Dayel, le prince héritier saoudien, Mohammed ben Nayef, et le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Joubeir, sont impliqués dans ce dossier.

Haut de page