Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'attentat de Manchester : un retour de flammes de la collaboration de l'Etat britannique avec les djihadistes en Libye et en Syrie (Markcurtis.info)

par Markcurtis.info 4 Juin 2017, 07:40 Manchester Attentat Collaboration Gouvernement Terrorisme Islamistes Al-Quaïda EI Grande-Bretagne Libye Syrie Impérialisme Articles de Sam La Touch

 Des preuves suggèrent que l'attentat à la bombe de Manchester, qui a tué 22 personnes innocentes le 22 mai, est un cas de retour de flammes (blowback) des actions manifestes et secrètes du gouvernement britannique sur des citoyens britanniques. L'Etat britannique doit donc répondre sur ce sujet épineux. Nous nous concentrons principalement ici sur les politiques britanniques envers la Libye, mais abordons aussi certaines d'entre elles liées à l'Irak et la Syrie.

L'attentat de Manchester : un retour de flammes de la collaboration de l'Etat britannique avec les djihadistes en Libye et en Syrie (Markcurtis.info)

  Pour résumer, les preuves montrent à ce stade qu'il y a six aspects d'interconnexion évoquant un retour de flammes de la politique britannique :

1. Salman Abedi et son père étaient les membres d'un groupe dissident libyen - le groupe de combat islamique libyen (LIFG) - secrètement soutenu par le Royaume-Uni pour assassiner Kadhafi en 1996. A cette époque, le LIFG était une filiale d'al Qaïda d'Oussama ben Laden et des leaders du LIFG avaient des connexions diverses avec ce réseau terroriste.

 

2. Les membres du LIFG ont été aidés par 'les services de sécurité' britanniques pour voyager en Libye pour se battre contre Kadhafi en 2011. Tant Salman Abedi que son père, Ramadan, étaient parmi ceux qui ont voyagé pour se battre à ce moment (bien que rien ne prouve que leur voyage ait été personnellement facilité ou encouragé par les services de sécurité).

 

3. Un grand nombre de combattants du LIFG en Libye en 2011 se sont battus auparavant au côté de l'État Islamique d'Irak - l'entité d'al Qaïda qui a plus tard établi une présence en Syrie et est devenue l'État Islamique d'Irak et de Syrie (EIIS). Ces combattants étaient parmi ceux recrutés dans la rébellion anti-Kadhafi soutenus par les Britanniques.

 

4. L'action secrète britannique en Libye en 2011 a inclus l'approbation et le soutien envers l'armement des forces d'opposition par le Qatar, qui a inclus le soutien de groupes islamistes extrémistes ; un djihadisme alimenté en Libye.

 

5. Un des groupes armés/soutenu par le Qatar en 2011 était la Brigade des Martyrs du 17 février qui, selon certains rapports, était l'organisation que Ramadan Abedi a joint en 2011 pour se battre contre Kadhafi.

 

6. L'approvisionnement en armes du Qatar envers les Islamistes de Libye en 2011 est également allée aux Islamistes en Syrie, y compris des groupes affiliés à al Qaïda et l'Etat islamique...

 

 

Source :
- Markcurtis.info
The Manchester Bombing: Blowback from British state collusion with jihadists abroad

L'attentat de Manchester : un retour de flammes de la collaboration de l'Etat britannique avec les djihadistes en Libye et en Syrie (Markcurtis.info)

Haut de page