Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse du 17 au 24 juin 2017. Des articles dont vous n'entendrez pas parler dans le P.A.F.

par SLT 25 Juin 2017, 19:45 Revue de presse Syrie Israël Colonialisme Impérialisme USA Terrorisme Arabie Saoudite Collaboration EI EAU Yemen Crimes de guerre Qatar Articles de Sam La Touch

Revue de presse du 17 juin au 24 juin 2017

Voici les derniers articles traduits sur SLT dont vous n'entendrez que très peu parler dans le P.A.F et les médias français. Ils sont regroupés ici par thématique. Trois thématiques sont à l'ordre du jour cette semaine :

1. Le soutien israélien aux rebelles islamistes syriens
Sources : South Front, Wall Street Journal, ONU, AFP.
2.
La terrible guerre menée au Yémen par l'Arabie saoudite (soutenue par les Etats-Unis, la France, Israël et la Grande-Bretagne)
Sources : Associated Press, Amnesty International, CNN.

3. La guerre menée par les USA contre l'armée syrienne et son soutien à l'Etat islamique au moins indirectement
Sources : The Independent, The Hill, The Duran, The Last Vagabond, CNN


 

Nous tenons à signaler que si une grande majorité des médias français traditionnels est quasiment aux abonnés absents sur ces trois thématiques, elle est encore plus en deçà - contrairement à la presse anglosaxonne - lorsqu'il s'agit d'effectuer une quelconque critique sérieuse de la politique étrangère de leur pays notamment en Afrique mais aussi au Moyen-Orient. Raison pour laquelle la Newsletter de demain accorde une large place à la Françafrique (cf. vidéo de Verschave en fin d'article) qui est quasiment forclose du champ des médias traditionnels français et de grand nombre de médias dit libres sous le régime de la Vème. Ces réseaux françafricains néocolonialistes chargés de la captation des richesses du pré-carré français en Afrique n'existeraient plus depuis longtemps selon ces mêmes médias. Nous y reviendrons dans la prochaine Newsletter et Revue de presse.

1. Le soutien israélien aux rebelles islamistes syriens
Les forces israéliennes ont encore bombardé l'armée syrienne et détruit des chars et de l'artillerie de l'armée syrienne ce samedi 24 juin 2017. Le prétexte en est des roquettes tirées du territoire syrien sur le Golan occupé par l'armée israélienne.
Selon South Front, (Les forces aériennes israéliennes bombardent l'artillerie et les chars d'assaut de l'armée syrienne dans la province de Quneitra), ces bombardements sur l'armée arabe syrienne surviennent au moment où le groupe de miliciens islamistes Hayat Tahrir Al-Sham lancent une attaque sur l'armée syrienne dans la province de Quneitra. Si une dépêche de l'AFP a évoqué ces bombardements israéliens, peu de médias généralistes français ont développé cette information et encore moins les informations rapportés par le Wall Street Journal faisant état du soutien financier et logistique d'Israël envers les groupes armés anti-Assad : 
"
l'armée israélienne est en communication régulière avec des groupes rebelles et son aide inclut des paiements secrets aux commandants pour les aider à payer les salaires des combattants et à acheter des munitions et des armes..." ( WSJ Israël apporte une aide secrète aux rebelles syriens). Selon le WSJ, Israël a par ailleurs établi une unité militaire qui supervise le soutien en Syrie – un pays avec lequel il est en état de guerre depuis quarante ans –  et a consacré un budget spécial pour cette aide, selon une personne proche des militaires israéliens.

Il est à noter que le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a récemment exprimé ses préoccupations au sujet des contacts entre les soldats de l’armée israélienne et les combattants de différents groupes djihadistes dans le sud de la Syrie (province de Deraa) et dans les hauteurs du Golan. Dans un rapport produit par l’ONU le 8 juin, Antonio Guterres a mis l’accent sur la montée progressive des contacts entre les deux parties, contacts vérifiés par les observateurs de l’ONU situés dans le Golan.(Nena News Selon un rapport des Nations Unies, Israël soutient les groupes jihadistes en Syrie ).

Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan, qu'il a annexés, une décision que n'a jamais reconnue la communauté internationale. Environ 510 km2 restent sous contrôle syrien. Israël et la Syrie sont techniquement toujours en état de guerre. (AFP)

2. La terrible guerre menée au Yémen par l'Arabie saoudite (soutenue par les USA, Israël, la France et la Grande-Bretagne) n'est pas couverte par l'immense majorité des médias français malgré la multiplication des crimes de guerre (bombardements incessant de zones civiles depuis mars 2015), de l'épidémie de choléra et de la famine qui ravage ce pays...

L'Associated Press vient de révéler qu'un réseau secret organisé par les Emirats Arabes Unis (liés à la coalition saoudienne qui bombarde le Yémen) était responsable de la disparition de centaines d'hommes au Yémen et d'une systématisation de la torture dans des prisons secrètes. Selon l'AP, des officiers étatsuniens interrogeraient les prisonniers torturés. (AP Dans les prisons du Yemen, les Emirats Arabes Unis torturent, les Etats-Unis interrogent). Amnesty international vient de demander une enquête urgente sur ces crimes de guerre ! (Yémen. Une enquête urgente est nécessaire sur le réseau de torture des Emirats Arabes Unis et sur le rôle possible des Etats-Unis (Amnesty International).

CNN vient de publier une vidéo intitulée Yemen. Les images de CNN que l'Arabie saoudite ne veut pas que vous voyez !

ATTENTION IMAGES CHOQUANTES

CNN avait déjà évoqué auparavant le soutien étatsunien aux atrocités commises par la coalition saoudienne au Yémen au travers de l'interview du sénateur démocrate Chris Murphy.

 

3. Les Etats-Unis continuent de frapper l'armée syrienne en violation complète du droit international et soutiennent l'Etat islamique au moins de manière indirecte

Le journaliste Robert Fisk écrit dans The Independent que "Les Etats-Unis semblent plus soucieux de bombarder la Syrie d'Assad que de détruire l'Etat islamique".  Selon Fisk : " La destruction exceptionnelle d'un avion de chasse syrien par un avion étatsunien dimanche a peu à voir avec l'objectif de l'avion syrien dans le désert près de Rasafa - mais beaucoup à voir avec l'avance de l'armée syrienne vers les forces kurdes soutenues par les Etats-Unis le long de l'Euphrate. Les Syriens sont devenus de plus en plus soupçonneux ces derniers mois depuis que les forces kurdes au nord de la Syrie - beaucoup d'entre elles étaient alliées avec le gouvernement Assad jusqu'à récemment - se sont mises du côté des Etats-Unis." Et de se demander si les Etats-Unis n'ont pas l'intention de créer le chaos en Syrie en la laissant dans un Etat failli, comme en Libye ou en Irak. The Hill rapporte que les forces étatsuniennes s'installent en Syrie, prêtes à protéger par tous les moyens l'armée d'Al Qaïda afin d'assurer une division Est-Ouest de la Syrie. Enfin selon The Duran, Les Etats-Unis signalent leur intention d'occuper et de balkaniser la Syrie.

Enfin un article de Last Vagabond écrit par Matt Agorist, ancien opérateur des services de renseignement missionné directement par la NSA, s'étonne de la mansuétude des Etats-Unis envers l'Arabie saoudite et le Qatar qui soutiennent les terroristes de l'Etat islamique et d'Al-Quaïda. Matt Agorist s'étonne de l'accord sur les ventes d'armes signés par Trump avec les instances saoudiennes : "(un accord) valant des centaines de milliards de dollars avec le plus grand Etat sponsorisant le terrorisme dans le monde - assurant ainsi des décennies de futures guerres et la suite du cycle du terrorisme. Le pire est que moins qu'une semaine après avoir publiquement réprimandé le Qatar pour son soutien au terrorisme, le président Trump a signé un accord sur des ventes d'armes pour un montant de 12 milliards de dollars  au pays qu'il a mentionné comme "fondateur du terrorisme." Cette attitude, selon la propre position de Trump, le fait de facto un fondateur du terrorisme maintenant. " (Last Vagabond Le gouvernement des Etats-Unis prouve sa loyauté envers l'Etat islamique alors que le projet de loi visant à "stopper l'armement des terroristes" n'obtient seulement que 13 voix au Congrès).

Mais plus encore, Last Vagabond est scandalisé par le refus du Congrès US de voter le projet de loi de la Sénatrice Tulsi Gabbard visant à stopper l'armement des terroristes de par le monde : "Le projet de loi H.R.608 - "Stop Arming Terrorists" (Projet de loi "Arrêtez d'armer les terroristes", NdT)  a été présenté par la Républicaine Tulsi Gabbard, le 23 janvier de cette année...seulement 13 des 535 membres du Congrès ont signé pour soutenir ce projet de loi. Ce que ce manque de soutien pour ce projet de loi révèle est que le gouvernement fédéral est dépendant du financement du terrorisme dans le monde et n'a aucune intention de l'arrêter. Pour ajouter l'insulte à la trahison et au meurtre, le Sénateur Rand Paul a présenté cette même législation au Sénat. Il n'a obtenu jusqu'ici aucune signature ou soutien."

La député tulsi Gabbard dans un une interview plus tôt cette année a déclaré : "Pendant des années, notre gouvernement a fourni une assistance tant directe qu'indirecte à des groupes miliciens armés, qui travaillent directement avec ou sous le commandement de groupes terroristes comme Al Qaïda et l'Etat islamique, dans leur effort et leur combat pour renverser le gouvernement syrien,".

Conférence du 28 mars 2002

Revue de presse du 17 au 24 juin 2017. Des articles dont vous n'entendrez pas parler dans le P.A.F.

Haut de page