Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trump contre les médias : bénéfices mutuels (Arrêt sur images)

par Arrêt sur images 9 Juillet 2017, 17:59 Trump Médias Bénéfices USA

Une hausse spectaculaire des audiences télé et une augmentation impressionnante du nombre d'abonnements... La guerre constante entre Donald Trump et les médias, dont le dernier éclat s'est manifesté dans une vidéo montrant Trump en train de rosser CNN, rapporte gros aux médias américains, justement. C'est ce qu'explique l'envoyé spécial du Monde à New York, Nicolas Bourcier, vendredi 7 juillet. Dans un long article, le journaliste revient sur les résultats d'une "guerre dont tout le monde sort vainqueur" - pour le moment.

Le Monde Trump guerre rentable

Le Monde, 7 juillet 2017

Les chiffres de la télé concernant la période de la campagne présidentielle, où Trump s'était distingué par ses attaques constantes contre les médias, sont parlants : "D'après le Financial Times, M. Trump a bénéficié de 4,6 milliards de dollars de couverture télévisée gratuite (calcul réalisé en multipliant le temps d’exposition par les tarifs publicitaires) au cours de la campagne présidentielle", rapporte ainsi Le Monde.

Du côté des audiences en prime time (première partie de soirée, heure de grande écoute), les trois grandes chaînes américaines CNN, Fox News et MSNBC ont connu une augmentation de 55% en 2016 (par rapport à 2015). "Et cette progression n'a pas faibli au cours des six derniers mois", relève Bourcier, citant le patron de CNN, Jeff Zucker : "[Il] a même admis que «2016 était la meilleure année de l’histoire des chaînes câblées et que 2017 serait encore meilleure, rien ne laissant supposer que l’intérêt pour Trump diminuera»". Zucker s'attend à faire un milliard de dollars de bénéfices en 2017.

Du côté de la presse, le bilan semble tout aussi bon. Ainsi, les deux grands quotidiens américains, le Washington Post et le New York Times, en première ligne dans la bataille contre Trump, ont connu un bond d'effectif d'abonnés. On compte 276 000 nouveaux abonnés numériques et 75 000 abonnements papiers en 2016 pour le New York Times, des chiffres exceptionnels. Et ils sont déjà 304 000 abonnés supplémentaires depuis janvier, d'après Le Monde. Quant au Washington Post, "le site talonne désormais celui de CNN et du New York Times, avec 80,7 millions d’utilisateurs uniques et un milliard de pages vues en mai [2017, ndlr]", rapporte le quotidien.

"Les médias ont Besoin de Trump comme un accro au crack a besoin de son shoot"

Trump vend donc très bien, et les médias en sont conscients, qui l'ont couvert avec beaucoup d'assiduité durant la campagne et après. Ou, comme le résumait la présentatrice du talk-show Today sur NBC, Ann Curry, dans un édito du New York Times en mars 2016, cité par le quotidien français : "Il est entré dans la campagne présidentielle précisément à un moment où la profession traversait un profond moment d’insécurité financière. La vérité, c’est que les médias ont eu besoin de Trump comme un accro au crack a besoin de son shoot." .

Trump, rentable, mais à quel prix ? Dans cette "lutte à mort avec les médias" lancée par Trump, et qui est loin d'être terminée, le métier de journaliste n'en est que plus difficile - et essentiel, rappelle le quotidien. "Aujourd’hui, selon [le professeur de journalisme Jay Rosen], près de 30% des électeurs américains ne croient plus au journalisme traditionnel, un chiffre en constante augmentation". Pour lutter contre cette perte de confiance, alimentée par Trump, de nombreux journalistes et spécialistes appellent à maintenir à tout prix les standards de qualité des médias, et à enquêter en profondeur sur le président. C'est d'ailleurs ce qui a pousséle Washington Post à embaucher 60 nouveaux journalistes, nous apprend Le Monde. Et CNN à renvoyer trois de ses journalistes à la fin juin, après qu'ils avaient publié un article insuffisamment etayé sur des liens entre un fonds d'investissement russe et un proche conseiller de Trump.

Trump contre les médias : bénéfices mutuels (Arrêt sur images)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page