Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rwanda : le « Que sais-je ? » qui fait basculer l’Histoire (Le Monde)

par Le Monde 27 Septembre 2017, 06:28 Rwanda Filip Reyntjens Génocide "Que sais-je?" Françafrique Polémique France

(c) STEVE TERRILL / AFP

(c) STEVE TERRILL / AFP

Selon un collectif d’historiens, l’auteur du livre, Filip Reyntjens, juriste, banalise les faits du génocide et sort de l’Histoire au profit de l’idéologie et l’interprétation tendancieuse.

Tribune. La collection « Que sais-je ? », qui met « à la portée de tous le savoir des meilleurs spécialistes », a publié en avril dernier un ouvrage du juriste Filip Reyntjens consacré au génocide des Tutsi au Rwanda (PUF, 128 pages, 9 euros). On ne peut que se réjouir du fait que ce sujet, sous haute tension politique à cause du rôle joué par l’Etat français au Rwanda, fasse l’objet d’une synthèse accessible.

Mais s’il mime l’objectivité scientifique, cet ouvrage a tout du brûlot politique : l’ensemble du texte semble guidé par un seul but : dénoncer le Front Patriotique Rwandais (FPR), coupable de crimes innombrables – « peut-être » de « génocide » au Congo – et le régime au pouvoir à Kigali, qui porte et perpétue ce criminel héritage. Banalisé parmi « les premiers génocides du XXIe siècle » et les « autres génocides (…) perpétrés en Afrique et dans la région des Grands-Lacs », le génocide des Tutsi est une « tragédie », certes, mais qui « constitue seulement une étape » d’une « grande guerre africaine » émaillée de crimes restés impunis. La justice internationale, accusée d’être une « justice des vainqueurs », refléterait donc un seul aspect de la « vérité » que l’auteur se propose, lui, de révéler « toute ».

Ceci n’empêche pas que soit concédée l’adéquation du concept juridique de « génocide » au crime dont au moins 800 000 Tutsi ont été victimes et, avec eux, des dizaines de milliers de Hutu opposés à l’idéologie génocidaire. Mais l’histoire ayant mené au génocide est fortement escamotée : la propagande anti-tutsi depuis 1959, la politique de discrimination, les pogroms, et même le rôle central de la Radio Télévision des Mille Collines, sont à peine évoqués. Quand ils le sont, c’est pour être systématiquement mis en balance avec les crimes du FPR.

Relativisée au sein d’une série de « massacres » commis de part et d’autre,...


Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page