Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une coalition dirigée par les États-Unis bombarde une colonne militaire syrienne près de Deir Ezzor - Médias (Southfront)

par South Front 11 Septembre 2017, 20:28 Deir Ezzor Armée US Armée syrienne Bombardements Impérialisme Syrie Articles de Sam La Touch

Une coalition dirigée par les États-Unis bombarde une colonne militaire syrienne près de Deir Ezzor - Médias
Article originel : US-led Coalition Bombed Syrian Military Column Near Deir Ezzor – Media
South Front


Traduction SLT

Une coalition dirigée par les États-Unis bombarde une colonne militaire syrienne près de Deir Ezzor - Médias (Southfront)

La coalition dirigée par les Etats-Unis a bombardé une colonne militaire des forces du gouvernement syrien près de la ville de Deir Ezzor, a rapporté lundi Sky News Arabia en citant des sources locales.

Selon le rapport, les frappes aériennes ont touché la colonne près d'un champ pétrolifère à l'est de Deir Ezzor, tuant un certain nombre de combattants des milices soutenues par l'Iran et détruit du matériel militaire. Aucun autre détail n'a été fourni.

Si le rapport est vrai, l'incident peut avoir eu lieu près du champ pétrolifère de Thayyem, situé au sud-est de la ville, où un intense combat s'est déroulé entre l'Etat islamique et l'armée arabe syrienne (AAS).

Une coalition dirigée par les États-Unis bombarde une colonne militaire syrienne près de Deir Ezzor - Médias (Southfront)

La chaîne de télévision a déclaré que les attaques aériennes signalées constituaient un message à l'AAS et à ses alliés pour éviter de traverser la rivière de l'Euphrate. Ni l'armée syrienne ni la coalition dirigée par les Etats-Unis n'ont commenté le rapport de Sky News Arabia.

Plus tôt, des sources liées aux forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis ont signalé, faisant allusion aux dires du major-général Rupert Jones, commandant en chef adjoint de la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie et en Irak, que la coalition ne permettra pas aux troupes progouvernementales de traverser l'Euphrate et qu'elle est prête à les frapper si elles tentent de le faire. Ces rapports n'ont pas non plus été démentis par la coalition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page