Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Hezbollah se dit prêt à retirer des forces d'Irak après la défaite de l'EI (Daily Mail)

par Dailymail 22 Novembre 2017, 02:30 Hezbollah Syrie Retrait

Le Hezbollah se dit prêt à retirer des forces d'Irak après la défaite de l'EI.
Article originel : Hezbollah says ready to pull forces from Iraq after IS defeat
Daily mail.co




Traduction SLT

Le Hezbollah se dit prêt à retirer des forces d'Irak après la défaite de l'EI (Daily Mail)

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a déclaré lundi qu'il était prêt à retirer ses forces de l'Irak, après que le groupe de l'Etat islamique (EI) ait perdu le contrôle de son dernier bastion urbain dans le pays.

Dans une allocution télévisée lundi soir, Nasrallah a déclaré que le mouvement libanais avait déployé "un grand nombre de nos commandants et cadres" en Irak pour combattre l'EI.

"Nous considérons que la mission a été accomplie, mais nous attendons l'annonce finale de la victoire irakienne", a-t-il dit.

Une fois cette déclaration officielle parvenue, le Hezbollah réévaluerait sa présence en Irak et pourrait retirer ses membres.

"Si nous découvrons que c'est fini, que la présence de ces frères n'est plus nécessaire, ils retourneront dans toute autre arène qui en a besoin", a dit Nasrallah.

Le Hezbollah a surtout déployé des commandants expérimentés en tant que conseillers et formateurs pour travailler aux côtés du Hashed al-Shaabi, un groupe paramilitaire dominé par des milices chiites locales également fidèles à Téhéran.

Le 17 novembre, les forces irakiennes ont annoncé qu'elles avaient repris Rawa, la dernière ville détenue par le groupe d'État islamique en Irak, clôturant ainsi trois ans d'opérations militaires anti-jihadistes.

Les forces spéciales irakiennes et d'autres troupes régulières ont mené les derniers efforts contre l'EI, mais le Hashed, qui compte des dizaines de milliers de combattants, a été un élément clé de la campagne .de combats

Bien que l'EI ne contrôle plus aucun centre urbain en Irak, ses combattants survivants se sont regroupés dans des zones désertiques reculées le long de la frontière avec la Syrie et les opérations de nettoyage doivent encore être achevées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page