Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Affrontements violents signalés entre l'armée turque et les Kurdes à Afrin (FNA)

par FNA 28 Janvier 2018, 11:53 Afrin Combats Armée turque Rebelles kurdes YPG Kurdes Syrie Articles de Sam La Touch

Affrontements violents signalés entre l'armée turque et les Kurdes à Afrin
Article originel : Heavy Clashes Reported between Turkish Army, Kurds in Afrin
Fars News Agency, Samedi 27.01.18


Traduction SLT*

Armée turque (c) Al Mudiq Twitter

Armée turque (c) Al Mudiq Twitter

Les forces kurdes ont repoussé les attaques de l'armée turque en Afrique le 8ème jour de l'opération "Rameau d'Olivier", alors que les militants soutenus par la Turquie ont revendiqué la victoire dans un certain nombre de régions.

Les sources affiliées aux militants soutenus par la Turquie ont rapporté dimanche qu'ils ont pris le contrôle des villages d'al-Biski, de la colline 740 et d'une base d'entraînement appartenant aux Kurdes de Rajou lors des opérations contre les forces kurdes à Afrin.

Ils ont également affirmé avoir pris le contrôle de Tal al-Merikh et des collines surplombant Janderis à l'ouest d'Afrin.

Entre-temps, les forces kurdes ont déclaré qu'elles avaient repoussé les attaques des militants affiliés à l'armée turque à Al-Biski et Tal Kafri Kor au Rajou et que les militants affiliés à la Turquie ne pouvaient pas avancer sur ce front.

Les forces kurdes ont également détruit un char appartenant à l'armée turque à Al-Biski.

Dans une évolution importante de la situation samedi, les unités de protection du peuple kurde (YPG) ont repoussé une autre attaque lourde des militants pro-turcs dans la région d'Afrin du nord-ouest d'Alep et ont réussi à tuer des dizaines d'envahisseurs, a rapporté le commandement du YPG.

"Des militants pro-turcs ont attaqué les villages d'Ain Daqna et de Belule où YPG et YPJ (division féminine) attendaient. Quatre-vingt-trois militants ont été tués dans un combat acharné", a déclaré le commandement.

Les forces kurdes ont publié des vidéos qui auraient montré les corps des militants morts soutenus par Ankara. La milice n'a pas révélé ses pertes.

L'armée turque et les rebelles alliés de l'armée syrienne libre ont lancé samedi une opération baptisée "Rameau d'Olivier" afin d'écraser les forces de YPG qu'Ankara accuse de liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un groupe pro-indépendance interdit en Turquie.

Depuis le début de l'opération militaire, les représentants militaires turcs et kurdes partagent des informations contradictoires sur la situation dans la région.

Le YPG a déclaré plus tôt que pas plus de 15-20 miliciens kurdes avaient été tués, tandis que l'armée turque a rapporté que des centaines de militants avaient été tués dans la campagne.

* Avec DeepL.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page