Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux autres Palestiniens tués au cours des manifestations à Gaza (Middle East Monitor)

par Middle East Monitor 6 Avril 2018, 07:04 Grande marche Massacre Armée israélienne Répression Israël Gaza Colonialisme Apartheid Racisme Articles de Sam La Touch

Deux autres Palestiniens tués au milieu des rassemblements en cours à Gaza
Article originel : 2 more Palestinians killed amid ongoing Gaza rallies
Middle East Monitor


Traduction SLT

Des Palestiniens transportent le corps d'un Palestinien abattu par les forces israéliennes lors d'une manifestation à Gaza le 5 avril 2018 [Mohammed Asad/Middle East Monitor].

Des Palestiniens transportent le corps d'un Palestinien abattu par les forces israéliennes lors d'une manifestation à Gaza le 5 avril 2018 [Mohammed Asad/Middle East Monitor].

Un Palestinien a été tué par les forces de l'armée israélienne jeudi près de la frontière orientale de la bande de Gaza avec Israël, a déclaré jeudi le ministère palestinien de la santé.

"Le corps de l'homme a été amené au complexe médical Al-Shifa de la ville de Gaza. Nous sommes en train d'essayer de l'identifier", a déclaré Ashraf al-Qidraf, porte-parole du ministère.

Pendant ce temps, un deuxième Palestinien, Shadi Hamdan al-Kashif, 34 ans, a succombé à des blessures subies plus tôt, selon le ministère.

Al-Kashif a été blessé par balle à la tête vendredi dernier lors de rassemblements de masse à la frontière entre Gaza et Israël, a expliqué une déclaration distincte du ministère de la Santé.

Les derniers décès portent à 20 le nombre total de manifestants palestiniens tués depuis vendredi dernier.

Selon le ministère de la Santé, plus de 1 500 manifestants palestiniens ont été blessés, dont un grand nombre au cours de la même période.

Les rassemblements frontaliers de vendredi dernier ont marqué le début d'une manifestation de six semaines qui culminera le 15 mai et qui marquera le 70e anniversaire de la création d'Israël, un événement que les Palestiniens appellent la " Nakba " ou " Catastrophe ".

Les manifestants exigent que les réfugiés palestiniens se voient accorder le "droit de retour" dans leurs villes et villages de Palestine historique, d'où ils ont été chassés en 1948 pour faire place au nouvel Etat d'Israël.

Dans la période précédant les manifestations de masse de la semaine dernière, Israël a déployé des milliers de soldats à la frontière, menaçant d'utiliser des balles réelles contre quiconque menaçait l'"infrastructure de sécurité" d'Israël.

Jeudi, trois pêcheurs palestiniens ont été blessés par les forces navales israéliennes alors qu'ils faisaient du commerce au large des côtes de la ville de Gaza, selon le ministère de la Santé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page