Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

[Vidéo] Des troupes étatsuniennes et françaises en patrouille conjointe à Manbij, en Syrie (Military Times)

par Kyle Rempfer 5 Mai 2018, 06:35 Manbij Armée française Armée US Impérialisme Syrie France USA Collaboration FDS Kurdes Articles de Sam La Touch

Des troupes étatsuniennes et françaises en patrouille conjointe à Manbij, en Syrie.
Article originel : US, French troops seen conducting joint patrol in Manbij, Syria
Par Kyle Rempfer
Military Times, 4.05.18

Ce qui semble être un véhicule Nexter Aravis de l'infanterie piloté par les forces françaises aurait été vu en train de mener une patrouille conjointe avec les forces étatsunienne le 30 avril. (Furat FM/Facebook)

Ce qui semble être un véhicule Nexter Aravis de l'infanterie piloté par les forces françaises aurait été vu en train de mener une patrouille conjointe avec les forces étatsunienne le 30 avril. (Furat FM/Facebook)

Des photos et des vidéos ont fait surface lundi, montrant les forces étatsuniennes et françaises effectuant une patrouille conjointe dans la ville de Manbij, dans le nord de la Syrie.

Une vidéo diffusée par Furat FM, une chaîne de radio d'information de la région, montre des drapeaux étatsuniens et français pendant que des véhicules traversent le centre-ville de Manbij.

Les responsables du Pentagone n'ont pas voulu commenter directement les images ou confirmer l'existence de patrouilles conjointes.

"La France est un partenaire précieux de la coalition dont les dirigeants nationaux ont clairement fait part de leur intention d'envoyer des troupes en Syrie", a déclaré le Cdt Adrian Rankine-Galloway, porte-parole du Pentagone. "Nous nous en remettons aux autorités françaises pour répondre à des questions spécifiques concernant ses contributions nationales."

Jusqu'à présent, la France s'est également montrée d'une extrême discrétion en ce qui concerne le déploiement de troupes dans la région.

Dans les images, les troupes étatsuniennes sont vues dans des Oshkosh M-ATV et des Humvee, tandis que leurs homologues français semblent conduire les véhicules Nexter Aravis de l'infanterie. De plus, l'un des camions français est repéré avec une antenne de communication par satellite sur le toit.

Les véhicules Aravis et Oshkosh ont été conçus pour faire face à la menace croissante que représentent les engins explosifs améliorés et les projectiles plus puissants, tout en conservant la mobilité relativement élevée nécessaire aux véhicules d'assaut.

Furat FM a également affiché des photos des troupes étatsuniennes et françaises qui se seraient trouvées à la périphérie de Manbij après avoir interrompu leur patrouille et s'être mises en position de sécurité.

Manbij a été une pièce maîtresse du conflit syrien, les forces turques exigeant que les forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis quittent la région en raison de l'existence de combattants kurdes dans la coalition. En outre, un opérateur spécial étatusnien et un opérateur spécial britannique ont été tués par un engin explosif à Manbij alors qu'ils effectuaient une mission contre le groupe de l'État islamique à la fin du mois de mars.

 

Pas plus tard qu'en août, les troupes étatsuniennes auraient essuyé les tirs des rebelles de l'armée libre syrienne soutenue par la Turquie dans les environs de Manbij.

Les forces étatsuniennes et françaises semblent faire une pause lors d'une patrouille conjointe près de Manbij, en Syrie. (Furat FM/Facebook)

Les forces étatsuniennes et françaises semblent faire une pause lors d'une patrouille conjointe près de Manbij, en Syrie. (Furat FM/Facebook)

Le Pentagone reconnaît publiquement qu'il a environ 2 000 soldats en Syrie, avec un nombre non divulgué basé autour de Manbij. La ville mixte kurde et arabe a été libérée de l'Etat islamique en août 2016.

Les médias d'Etat turcs et russes ont rapporté que les Français construisaient des bases militaires dans les environs de Manbij, mais aucun mot officiel de confirmation n'est venu des canaux officiels.

Alors que les responsables étatsuniens ne parlent pas ouvertement du déploiement de troupes dans la région tendue du nord de la Syrie, ce mode opératoire n'est pas partagé par les responsables kurdes locaux.

 

Rezan Gilo, le chef conjoint de la défense du Kurdistan syrien, une région connue sous le nom de Rojava, a déclaré au journal régional Kurdistan 24 que les forces françaises s'installaient dans la région au début du mois d'avril.

"Nous parlons de ce que nous voyons sur le terrain, pas des déclarations ", a déclaré Gilo à Kurdistan 24, en réponse à des rapports niant la présence de ces forces dans la région. "Parfois, les Etats de l'OTAN nient l'existence de leurs forces dans la région pour éviter toute tension, mais, en fait, des troupes françaises et étatsuniennes opèrent sur le terrain dans notre région.

Le président français Emmanuel Macron a déjà exprimé son soutien à la présence continue des troupes étatsuniennes dans le nord de la Syrie, malgré le fait que le président Donald Trump a évoqué un éventuel retrait.

Après que Trump ait déclaré "nous allons bientôt sortir de Syrie" et "laisser les autres s'en occuper maintenant", il a rapidement fait marche arrière lors d'une conférence de presse le 24 avril avec Macron.

Trump a déclaré qu'avant que les troupes étatsuniennes quittent la Syrie, "nous voulons laisser une empreinte forte et durable". Cette approche sur le long terme, a-t-il ajouté, constituait "une très grande partie" de sa conversation avec Macron, selon l'Associated Press.

 

Traduction SLT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page