Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Allemagne et la France s'engagent à respecter l'accord avec l'Iran si les États-Unis se retirent (Reuters)

par Reuters 8 Mai 2018, 09:26 Accord nucléaire Iran France Allemagne USA Trump Articles de Sam La Touch

L'Allemagne et la France s'engagent à respecter l'accord avec l'Iran si les États-Unis se retirent.
Article originel : Germany, France vow to stick to Iran deal if U.S. pulls out
Reuters*

MAcron Merkel May (c) BBC

MAcron Merkel May (c) BBC

BERLIN (Reuters) - Lundi, l'Allemagne et la France se sont engagés à respecter l'accord nucléaire de 2015 entre l'Iran et les puissances mondiales, même si les États-Unis se retirent, le ministre allemand des Affaires étrangères a déclaré que le monde serait moins sûr sans lui.

Le président étatsunien Donald Trump a menacé de se retirer de l'accord en ne prolongeant pas les dérogations aux sanctions quand elles expireront le 12 mai, à moins que les signataires européens de l'accord ne remédient à ce qu'il appelle ses "défauts".

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré qu'il était clair que l'accord rendait le monde plus sûr et qu'il y avait un risque d'escalade en cas d'annulation.

"Nous ne pensons pas qu'il y ait une raison justifiable de se retirer de cet accord et nous continuons à faire valoir ce point de vue auprès de nos amis étatsniens", a déclaré Maas lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

"Nous nous occuperons de la décision (étatsunienne), mais comme l'a dit Jean-Yves, nous voulons adhérer à cet accord", a ajouté Maas.

Le Drian a déclaré que la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne s'en tiendraient à l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran, quelle que soit la décision des États-Unis plus tard cette semaine, car c'est le meilleur moyen d'éviter la prolifération nucléaire.

"Nous sommes déterminés à sauver cet accord parce que cet accord de garanties contre la prolifération nucléaire est le bon moyen d'empêcher l'Iran de se doter d'une arme nucléaire", a déclaré Le Drian.

La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne font campagne depuis des semaines pour maintenir l'accord tel quel et négocient depuis janvier avec les États-Unis pour trouver des moyens de convaincre Trump de respecter l'accord.

Maas a déclaré que de "bonnes propositions" avaient été faites ces dernières semaines.

Afin de maintenir Washington dans l'accord, les trois États membres de l'UE ont discuté de la manière de s'attaquer au programme de missiles balistiques de l'Iran, de ses activités nucléaires au-delà de 2025 - lorsque les dispositions clés de l'accord arriveront à expiration - et de son rôle dans les guerres en Syrie et au Yémen.

Le président iranien Hassan Rouhani a déclaré lundi que les États-Unis regretteraient toute décision de rompre l'accord et que Téhéran résisterait farouchement aux pressions exercées par les États-Unis pour limiter leur influence au Moyen-Orient.

*Reportage de Michelle Martin et Joseph Nasr à Berlin et John Irish à Paris ; Écrit par Michelle Martin ; Edition par John Irish.

Traduction SLT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page