Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE (LGS)

par LGS 21 Mai 2018, 21:00 Maduro Decodex Le Monde Venezuela Médias

Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE (LGS)

 

Les médias :
1- Janvier. D’après l’AFP, Maduro sera le seul candidat aux élections présidentielles du Venezuela, l’opposition n’ayant le droit de se présenter qu’après les élections (1).
2- Dans un contexte de famine et de pénurie de PQ, Maduro gagne les élections (boycottée par une partie de l’opposition) avec 67,7 % des suffrages. Son principal adversaire, Henri Falcon, était peu connu (2).
3- La régularité du scrutin est contestable. Le vaincu demande une nouvelle élection (3).
4- La« communauté internationale » ne reconnaît pas la victoire de Maduro (4).
5- Les votes donnaient droit à un repas (5).
6- Maduro est un « apprenti dictateur », voire un « dictateur » (6).
7- Il faut dire « le régime vénézuélien », mais «  le gouvernement colombien ».

Résumé : Condamné par le monde entier, le caudillo Maduro , seul concurrent, a battu ses pâles opposants en distribuant des empanadas et des arepas aux affamés qui n’ont pas voté pour les non-candidats dont le score est faible.

Résultat  : Le DECODEX du Monde est victime d’un burn out face à pareil enfumage qui fait monter une saine et juste haine contre les médias.

Théophraste R. (Auteur du sondage « Qui préférez-vous : Trump ou Bolivar, Bolloré ou Albert Londres, le mensonge ou la vérité ? »).

 

NOTES.
(1) Le 20 mai, 4 candidats étaient en lice.
(2) Transfuge du chavisme, Falcon a été gouverneur de l´Etat du Lara. Lors des élections présidentielles de 2013, il était le directeur de campagne du candidat d’opposition Henrique Capriles, un légaliste que l’on voit ici avec des putschistes donnant l’assaut de l’ambassade de Cuba pendant le coup d’Etat contre Chavez en 2002.
(3) Le vote a été supervisé par 2000 observateurs des cinq continents et par des organisations comme l’Union Africaine, la Caricom, ou le Conseil d’Experts électoraux d’Amérique Latine.
(4) Les médias confondent une poignée de pays atlantistes avec les 194 pays membres de l’ONU.
(5) Attendons un peu pour que soit démontée cette information dont j’affirme ici qu’elle est un mensonge.
(6) Mais au Maroc, en Arabie Saoudite, au Qatar, les chefs d’Etat sont des rois, des princes, des émirs qui ne sont pas des dictateurs, mais nos amis

Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE (LGS)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page