Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crime de guerre. Les forces saoudiennes bombardent leurs rebelles enfermés dans les prisons des Houthis à Dhamar. Plus de 100 morts

par SLT 1 Septembre 2019, 17:24 Yemen Dharmal Bombardements Arabie Saoudite Prisonniers Crimes de guerre Articles de Sam La Touch

(c) AFP

(c) AFP

Dimanche, les forces saoudiennes ont bombardé un centre de rétention des Houthis avec des prisonniers de guerre comprenant les rebelles supplétifs qu'ils soutiennent. Selon la Croix-rouge citée apr l'AFP, la frappe aurait fait plus de 100 morts : "Une frappe de la coalition emmenée par l’Arabie saoudite sur un centre de détention tenu par les rebelles Houthis a fait plus de 100 morts au Yémen, a estimé dimanche la Croix-Rouge (CICR), affirmant qu’elle s’efforçait de fournir une «aide médicale urgente» aux victimes."

«Frapper un tel bâtiment est choquant et triste, les prisonniers sont protégés par la loi internationale», a rappelé M. Rauchenstein. Au moins 40 blessés ont été hospitalisés dans plusieurs hôpitaux de Dhamar, selon lui. 

Selon Moon of Alabama, les Saoudiens savaient parfaitement ce qu'ils faisaient :

"Hier soir, l'Arabie saoudite a bombardé à plusieurs reprises un centre de détention géré par les Houthis dans la province de Dhamar, au sud-ouest du Yémen. Plus de 60 personnes ont été tuées. La prison est enregistrée auprès de la Croix-Rouge internationale et a reçu la visite du personnel du CICR. Les Saoudiens savaient exactement ce que c'était. Des attaques  saoudiennes similaires contre des prisons  ont eu lieu en décembre 2017 à Sanaa et en octobre 2016 près du port de Hodeida. La plupart des prisonniers étaient du côté saoudien. Pourquoi les ont-ils tués ?

Selon des informations inquiétantes, plusieurs milliers de forces supplétives saoudiennes et de forces spéciales sont assiégées au nord de Kitaf, dans la province de Sadaa, au nord du Yémen : Les forces de Mansour Hadi au nord de Kitaf sont toujours assiégées par Ansar Allah et les combats se poursuivent selon ISW News"

Selon South Front, le président du Comité national des prisonniers, Abdul Qader al-Mortada, a révélé que tous les prisonniers étaient des combattants soutenus par les Saoudiens qui ont été capturés par les Houthis. Al-Mortada a affirmé qu'au moins la moitié des prisonniers devaient être libérés prochainement dans le cadre d'un accord d'échange.  "Les prisonniers visés se battaient sur les fronts de Shabwah, Taiz, Dali', le long de la frontière[avec l'Arabie saoudite] et sur d'autres fronts", a déclaré al-Mortada à al-Masirah TV.

Le Comité international de la Croix-Rouge a confirmé que la prison était bien connue et que son équipe au Yémen lui rendait régulièrement visite.

    Selon South Front, Mohammad Abd al-Salam, chef de la délégation nationale de Houthis, a condamné le massacre en déclarant que la coalition dirigée par les Saoudiens "envoie un message à tous les Yéménites que leur sang ne vaut pas grand chosse, quel que soit leur camp".

 

La coalition dirigée par les Saoudiens et son principal bailleur de fonds, les États-Unis ainsi que la France, la Grande-Bretagne et Israël, n'ont pas encore commenté le massacre de Dhamar. La coalition a prétendu plus tôt que ses frappes aériennes avaient été menées " conformément au droit international humanitaire ".

 

Les articles du blog subissent encore les fourches caudines de la censure cachée via leur déréférencement par des moteurs de recherche tels que Yahoo, Qwant, Bing, Duckduckgo. Pour en avoir le coeur net, tapez le titre de cet article dans ces moteurs de recherche (plus de 24h après sa publication), vous remarquerez qu'il n'est pas référencé si ce n'est par d'autres sites qui ont rediffusé notre article. Si vous appréciez notre blog, soutenez-le, faites le connaître ! Merci.
- Contrairement à Google, Yahoo & Co boycottent et censurent les articles de SLT en les déréférençant complètement !
- Les articles de SLT toujours déréférencés sur Yahoo, Bing, Duckdukgo, Qwant.
- Censure sur SLT : Les moteurs de recherche Yahoo, Bing et Duckduckgo déréférencent la quasi-totalité des articles du blog SLT !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page