Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crise en Bolivie : Huit personnes tuées et des dizaines d'autres blessées alors que la police a ouvert le feu sur des partisans d'Evo Morales (Southfront)

par South Front 17 Novembre 2019, 11:23 Bolivie Morales Coup d'Etat Répression Dictature Capitalisme Néocolonialisme Articles de Sam La Touch

Crise en Bolivie : 8 personnes tuées et des dizaines d'autres blessées alors que la police a ouvert le feu sur des partisans d'Evo Morales
Article originel : Bolivia Crisis: 8 Killed, Dozens Injured As Police Open Fire On Evo Morales Supporters
South Front

Crise en Bolivie : Huit personnes tuées et des dizaines d'autres blessées alors que la police a ouvert le feu sur des partisans d'Evo Morales (Southfront)

Le gouvernement après le coup d'État n'hésite pas à recourir à la force contre les partisans du président bolivien évincé Evo Morales.

Le 16 novembre, les autorités ont rapporté qu'au moins 8 civils ont été tués et des dizaines d'autres blessés lorsque la police loyale au gouvernement bolivien après le coup d'État a ouvert le feu lors de rassemblements pro-Morales. L'incident le plus meurtrier s'est produit à Sacaba, près de la ville de Cochabamba.

Morales, qui s'est vu accorder l'asile au Mexique après sa démission du 10 novembre, a qualifié cette évolution de "massacre" et a déclaré que le gouvernement intérimaire dirigé par Jeanine Áñez est une dictature.

Dans une interview accordée à al-Jazira, Morales a déclaré qu'il devrait être autorisé à retourner en Bolivie et à achever son dernier mandat.

    "Je ne peux pas quitter le pays. J'ai l'habitude d'être avec les gens en tant que dirigeant syndical, président, et de faire du travail ", a déclaré Morales.

    "Ça me manque beaucoup (la Bolivie). Je cherche un moyen légal de retourner auprès des gens qui résistent à la dictature, au coup d'Etat."

La violence augmente en Bolivie. Certains médias et militants locaux ont commencé à décrire les développements en cours comme une sorte de "guerre civile". Comme beaucoup de "guerres civiles" précédentes, celle-ci éclate lentement à la suite du coup d'Etat illégal contre le gouvernement démocratiquement élu.

Entre-temps, le gouvernement post-coup d'État a entamé une révision rapide de la politique étrangère et intérieure du pays. Le 15 novembre, le régime post-coup d'État a annoncé que la Bolivie quittait l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) et destituait environ 80 % des ambassadeurs dans d'autres pays. Dans la politique intérieure, le nouveau gouvernement soutient fermement les entreprises internationales qui ont subi une série de revers dans le pays pendant le mandat Morales.

Traduction SLT

Les articles du blog subissent encore les fourches caudines de la censure cachée via leur déréférencement par des moteurs de recherche tels que Yahoo, Qwant, Bing, Duckduckgo. Pour en avoir le coeur net, tapez le titre de cet article dans ces moteurs de recherche (plus de 24h après sa publication), vous remarquerez qu'il n'est pas référencé si ce n'est par d'autres sites qui ont rediffusé notre article. Si vous appréciez notre blog, souatenez-le, faites le connaître ! Merci.
- Contrairement à Google, Yahoo & Co boycottent et censurent les articles de SLT en les déréférençant complètement !
- Les articles de SLT toujours déréférencés sur Yahoo, Bing, Duckdukgo, Qwant.
- Censure sur SLT : Les moteurs de recherche Yahoo, Bing et Duckduckgo déréférencent la quasi-totalité des articles du blog SLT !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page