Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

«La Russie a attaqué toute l'Europe depuis la France» (Observateur Continental)

par Olivier Renault 8 Décembre 2019, 16:00 Russie Espionnage Le Monde OTAN Macron France USA Allégations

«La Russie a attaqué toute l'Europe depuis la France»
Par Olivier Renault
Observateur Continental

 

Les média occidentaux ont publié des articles « sur une base d’espions russes en France ». Ces média reprennent tous un article publié par Le Monde. Ces publications font fureur actuellement surtout après l’annonce d’Angela Merkel d’expulser des diplomates russes en poste à l’ambassade de Berlin. Un agenda de communication contre la Russie est, de nouveau, après l’affaire de Salisbury, lancé pour des objectifs bien précis.

 

Toute la presse internationale acquise au camp de l’Otan, juste après le sommet de l’Alliance atlantique de Londres, parle de cette affaire d’espions russes avec « une base en France non loin de la Suisse ». NBC écrit : « Des agents russes préparaient des attaques à partir de leur repaire d’assassins dans les Alpes françaises, selon des responsables des renseignements ». The Telegraph lui titre : « Les espions russes ont utilisé les Alpes françaises comme camp de base pour attaquer la Grande-Bretagne et d’autres pays ». Ces titres se suivent les uns les autres et se ressemblent tous.

Des sources  anonymes rapportent à ces média que les services de renseignement russes auraient eu une base en Haute-Savoie (une région montagneuse avec le Mont Blanc, le lac d’Annecy et des lieux de villégiature). Selon ces sources anonymes, entre 2014 et 2018, il y aurait eu au moins 15 employés de GRU (Direction générale russe des renseignements militaires), dont Memetic Petrov et Boshirov. Ces employés seraient, selon toujours ces sources anonymes, passés de la Savoie à travers toute l’Union européenne pour effectuer des « meurtres et sabotages ». Dans le même temps, les médias ajoutent modestement que les services de renseignement occidentaux n’ont pas réussi à détecter et à confisquer « des armes ou des preuves » ou également échoué à détecter des traces de « meurtres et sabotages » en France même.

On a eu cette affaire de Salisbury avec Skripal où la Russie a été accusée par ces mêmes médias occidentaux d’avoir empoisonné un espion double russe travaillant pour l’Angleterre avec sa fille. On a eu des accusations d’empoisonnement aussi en Bulgarie contre trois personnes en 2015 où le poison tueur Novitchok aurait été utilisé, ou une tentative de coup d’État au Monténégro alors qu’il n’y a pas eu de coup d’État.

 

Les services russes seraient si mauvais ? Il y a toujours une série d’informations sur des agents russes qui tueraient des personnes avec un poison mais par miracle ces personnes restent en vie. Faut-il croire que la Russie aurait de très mauvais éléments au point de ne pas savoir comment tuer des gens ? Car pour une raison inconnue ces personnes ciblées et évoquées dans la presse occidentale restent en vie.

Moscou accueille ses diplomates expulsés

 

L’intérêt de cette communication de crise ou de guerre contre la Russie doit servir une action politique. En effet, cette campagne contre la Russie  est arrivée juste au moment du sommet de l’Otan du 3 et 4 décembre à Londres et juste avant la rencontre du Format Normandie qui doit se tenir le 9 décembre à Paris pour régler la guerre dans le Donbass. Comme par hasard aussi, il est à noter que Angela Merkel a dénoncé lors du sommet de l’Otan une action, selon ses dires, d’agents russes à Berlin contre un citoyen russe et réclamé l’expulsion de diplomates russes de l’ambassade de Berlin. Un tir groupé contre la Russie via des communications de presse a actuellement lieu pour salir l’image de la Russie auprès de l’opinion publique. Après les films cultes de James Bond où souvent un méchant agent russe et brutal intervient, les média occidentaux continuent dans cette ligne.

 

Comme l’explique Martin Michelot, chercheur au centre Europeum Institute of European Policy, au média Deutsche Welle, cette opération de communication arrive à un moment ou Emmanuel Macron veut de meilleures relations avec la Russie comme le président français l’avait déclaré dans ses entretiens et déclarations juste avant un peu de changer de registre de langage durant le sommet de l’Otan à Londres où ce dernier déclara subitement que « la Russie représente toujours des menaces ». Pour  Martin Michelot ces séries d’articles dans les média internationaux interviennent pour aider Emmanuel Macron a retirer sa déclaration de vouloir travailler avec la Russie en la considérant comme un allié. Des pressions semblent avoir eu lieu contre le président français car celui-ci n’a pas été attaqué durant le sommet de l’Otan par les autres membres de l’Alliance et il a retourné dès ce sommet son discours envers la Russie de manière surprenante.

Donc dans ce cas, probablement, c’est le président français qui est la cible principale et la victime présumée de la farce propagée à travers les média. Le Monde est connu depuis longtemps pour sa chasse continue contre Macron.  L’un des détenteurs du contrôle du Monde est Matthieu Pigasse et une rivalité entre Emmanuel Macron et Matthieu Pigasse  a lieu depuis longtemps entre les deux hommes comme l’explique Capital « Emmanuel Macron – Matthieu Pigasse : guerre froide entre les banquiers roses ». En général, nous assistons à l’épisode de la suite d’une longue saga sur la bataille entre les jeunes et banquiers de deux maisons également respectées, Rothschild et Lazar sous le couvert de  vengeances, d’ambitions, d’intrigues. Emmanuel Macron était un associé de Rothschild alors que Matthieu Pigasse était celui de la banque Lazard.

 

Le Monde a attaqué Emmanuel Macron sur d’autres points comme sur l’affaire de Benalla. Dans ce cas, l’agréable est combiné à l’utile. Il est dans l’intérêt de nombreux milieux de l’UE d’empêcher le président français de se renforcer en rétablissant des relations normales avec Moscou ce qui va contre des intérêts des propriétaires du Monde. Le but est, donc, d’affaiblir la politique de Macron.

 

Olivier Renault

Les articles du blog subissent encore les fourches caudines de la censure cachée via leur déréférencement par des moteurs de recherche tels que Yahoo, Qwant, Bing, Duckduckgo. Pour en avoir le coeur net, tapez le titre de cet article dans ces moteurs de recherche (plus de 24h après sa publication), vous remarquerez qu'il n'est pas référencé si ce n'est par d'autres sites qui ont rediffusé notre article. Si vous appréciez notre blog, soutenez-le, faites le connaître ! Merci.
- Contrairement à Google, Yahoo & Co boycottent et censurent les articles de SLT en les déréférençant complètement !
- Les articles de SLT toujours déréférencés sur Yahoo, Bing, Duckdukgo, Qwant.
- Censure sur SLT : Les moteurs de recherche Yahoo, Bing et Duckduckgo déréférencent la quasi-totalité des articles du blog SLT !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page