Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le pari britannique risqué en matière de traitement de l'épidémie du Coronavirus

par SLT 15 Mars 2020, 19:31 Coronavirus Grande-Bretagne Boris Johnson Epidémie Traitement

Le Royaume-Uni est l'un des rares pays européens à avoir décidé de ne pas prendre de mesures de confinement de sa population et à avoir proposé que l'épidémie s'éteigne d'elle-même après que la majorité de la population ait été touchée. C'est la thèse de "l'immunité collective".  Cette immunité collective évoquée par le conseiller scientifique du gouvernement britannique, Patrick Vallance, nécessite que 60 % de la population soit infectée. C'est à dire d'attendre que la majorité de la population acquiert une immunité de sorte que lorsque 60% de la population infectée sera touchée il n'y aura plus d'épidémie. Une méthode qui suscite la controverse devant l'absence de mesures visant à protéger les personnes les plus vulnérables (personnes âgées, malades chroniques...) avec le risque d'une augmentation du nombre de morts liés au Coronavirus.

Néanmoins le gouvernement britannique commence à mettre de l'eau dans son vin devant la controverse. Interrogé sur Sky News, le ministre de la Santé britannique Matt Hancok a confirmé, ce dimanche 15 mars, les informations de presse selon lesquelles le gouvernement prévoit de confiner les plus de 70 ans jusqu’à quatre mois. Ça fait partie de notre plan d’action, oui, nous le dévoilerons plus en détail le moment venu, a-t-il déclaré selon Ouest-France.

Selon le dernier bilan officiel publié dimanche, le Royaume-Uni compte 1 372 cas (232 de plus que la veille) dont 35 morts (14 de plus) d'après Ouest-France. Soit un taux de létalité à 2.5% voisin de celui de la France. Les Britanniques pourraient entreprendre prochainement des mesures limitant les rassemblements.


A suivre...

Les articles du blog subissent encore les fourches caudines de la censure cachée via leur déréférencement par des moteurs de recherche tels que Yahoo, Qwant, Bing, Duckduckgo. Pour en avoir le coeur net, tapez le titre de cet article dans ces moteurs de recherche (plus de 24h après sa publication), vous remarquerez qu'il n'est pas référencé si ce n'est par d'autres sites qui ont rediffusé notre article.
- Contrairement à Google, Yahoo & Co boycottent et censurent les articles de SLT en les déréférençant complètement !
- Les articles de SLT toujours déréférencés sur Yahoo, Bing, Duckdukgo, Qwant.
- Censure sur SLT : Les moteurs de recherche Yahoo, Bing et Duckduckgo déréférencent la quasi-totalité des articles du blog SLT !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page