Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le confinement un an après - Ça ne marche pas, ça n'a jamais marché et ça n'était pas censé marcher (Off Guardian)

par Kit Knightly 27 Mars 2021, 15:27 Confinement Coronavirus Propagande Grande Réinitialisation Grande-Bretagne Allégations Articles de Sam La Touch

Le confinement un an après - Ça ne marche pas, ça n'a jamais marché et ça n'était pas censé marcher
Article originel : Lockdown One Year On – It doesn’t work, it never worked & it wasn’t supposed to work
Par Kit Knightly
Off Guardian,

Allumez la seule bougie sur le gâteau d'anniversaire le plus triste du monde ! La politique publique la plus destructrice du siècle grandit et ne semble pas vouloir ralentir.

Le confinement un an après - Ça ne marche pas, ça n'a jamais marché et ça n'était pas censé marcher (Off Guardian)

Et donc nous arrivons au 23 mars, et au premier anniversaire du confinement. Ou, comme nous l'appelons ici, les deux plus longues semaines de l'histoire.

1 an. 12 mois de calendrier. 365 jours de plus en plus éreintants.

Cela fait longtemps que "2 semaines pour aplanir la courbe" est devenu un mensonge évident. En juillet, c'est devenu une blague de mauvais goût. La courbe a été aplatie, le NHS a été protégé et les applaudissements ont été nourris et significatifs.

...et rien de tout cela n'a fait de différence.

Ce n'était pas un sacrifice pour le "plus grand bien". Ce n'était pas une décision difficile avec des arguments des deux côtés. Ce n'était pas un scénario bénéfices-risques. Les "risques" étaient en fait des certitudes, et les "bénéfices" entièrement fictifs.

Parce que le confinement ne fonctionne pas. Il est vraiment important de s'en souvenir.

Même si vous souscrivez à l'idée que le "Sras-Cov-2" est une entité unique et discrète (ce qui est loin d'être prouvé), ou qu'elle est incroyablement dangereuse (ce qui est manifestement faux), le confinement n'a pas fonctionné pour, de quelque manière que ce soit, limiter cette supposée menace.

Les confinements Ne Fonctionnent.

Ils ne font aucune différence, les courbes ne s'aplatissent pas, le nombre de R0 ne diminue pas et les vies ne sont pas sauvées (bien au contraire, comme nous l'avons tous vu).

Il suffit de regarder les graphiques.

Celui-ci, qui compare les "décès dus à la Covid" au Royaume-Uni (confinement) et en Suède (pas de confinement) :

Le confinement un an après - Ça ne marche pas, ça n'a jamais marché et ça n'était pas censé marcher (Off Guardian)

Ou encore celui-ci, qui compare les "décès dus à la Covid" en Californie (confinement) et en Floride (pas de confinement) :

Le confinement un an après - Ça ne marche pas, ça n'a jamais marché et ça n'était pas censé marcher (Off Guardian)

De la Biélorussie à la Suède, de la Floride au Nicaragua et à la Tanzanie, les preuves sont claires. La "Covid", quelle que soit sa signification en termes réels, n'est pas affectée par les mesures de confinement.

Assigner à résidence l'ensemble de la population n'est pas bénéfique pour la santé publique. En fait, c'est (de manière assez prévisible) incroyablement contre-productif.

Les dommages causés par la fermeture des entreprises, la limitation de l'accès aux soins de santé, le report des traitements et des diagnostics, le report des opérations chirurgicales, l'augmentation de la dépression, la montée en flèche du chômage et la pauvreté de masse ont été discutés à mort. L'ampleur de l'impact ne peut être surestimée.


Le Dr David Nabarro, envoyé spécial de l'Organisation mondiale de la santé pour la Covid-19, a déclaré ceci à propos des confinements en octobre dernier :

    Nous, à l'Organisation mondiale de la santé, ne préconisons pas les confinements comme principal moyen de lutte contre le virus [...] il suffit de voir ce qui est arrivé à l'industrie du tourisme [...], de voir ce qui arrive aux petits exploitants agricoles [...] il semble que nous pourrions avoir un doublement de la pauvreté dans le monde d'ici l'année prochaine. Nous pourrions bien avoir au moins un doublement de la malnutrition infantile [...] C'est une catastrophe mondiale terrible, épouvantable."
 

Une terrible catastrophe mondiale. Un doublement de la malnutrition infantile.


La "pandémie" n'a pas fait ça, les confinements l'ont fait. Ils n'allaient jamais atteindre leurs objectifs déclarés. Et qui plus est, ils n'ont jamais été destinés à atteindre ces objectifs.

Trop souvent, le langage mou des médias parle de "mauvais jugements", d'"erreurs" ou d'"incompétence". Les prétendus critiques prétendent que le gouvernement a "paniqué" ou "sur-réagi". C'est absurde. L'excuse la plus facile et la plus bidon qui n'ait jamais existé.

"Oups", disent-ils, avec un haussement d'épaules emphatique et un sourire carnassier, "je suppose que nous avons fait une erreur !". Peu flatteur, mais mieux que la vérité.

Parce que la vérité est que le gouvernement ne se trompe pas, n'a pas peur ou n'est pas stupide... il est malveillant. Et malhonnête. Et cruel.

Toutes les souffrances du confinement étaient entièrement prévisibles et délibérément imposées. Pour des raisons qui n'ont rien à voir avec l'aide aux personnes et tout à voir avec leur contrôle.

Il a été plus qu'évident pendant la majeure partie des cinquante-deux dernières semaines que l'ordre du jour du confinement n'était pas la santé publique, mais la préparation de la "nouvelle normalité" et de la "grande réinitialisation".

Une série de programmes destinés à réduire complètement les libertés civiles dans le monde entier, en inversant des décennies (voire des siècles) de progrès social. Une re-féodalisation de la société, avec les 99% qui prennent allègrement leur blouse de paysan "pour protéger les plus vulnérables", tandis que l'élite fait du prosélytisme sur la valeur des règles dont elle admet volontiers qu'elles ne s'appliquent pas à elle.

Et nous avons tous eu des vies ruinées et une année de temps précieux perdue. Pour rien. Vous avez été enfermé pendant deux semaines qui ont duré 365 jours. Pour rien.

... ou plutôt, pour tout. Parce que c'est ce qu'ils essaient de nous prendre. Tout. Et la seule façon de les arrêter est de ne pas les laisser faire. De simplement refuser le consentement.

Pour soutenir financièrement Off Guardian sur Paypal, cliquez ici ; sur Patreon : cliquez ici ou bien par Bitcoin : cliquez ici

Traduction SLT

***
Pour toute question ou remarque merci de nous contacter à l'adresse mail suivante : samlatouch@protonmail.com.

Pour savoir pourquoi nous avons dû changer d'e-mail : cliquez ici.
----

Les articles du blog subissent encore les fourches caudines de la censure cachée via leur déréférencement par des moteurs de recherche tels que Yahoo, Qwant, Bing, Duckduckgo.
- Rapport de l'IRSEM de novembre 2018. Comment l'armée française considère le blog de SLT et ...les autres
- Contrairement à Google, Yahoo & Co boycottent et censurent les articles de SLT en les déréférençant complètement !
- Censure sur SLT : Les moteurs de recherche Yahoo, Bing et Duckduckgo déréférencent la quasi-totalité des articles du blog SLT !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page