Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelle pandémie? De nouveaux chiffres révèlent que la mortalité ajustée selon l’âge au cours des six premiers mois de 2021 est inférieure à la moyenne décennale (Lockdown Sceptics)

par Will Jones 14 Juillet 2021, 05:51 Taux de mortalité Pandémie Coronavirus Grande-Bretagne Articles de Sam La Touch

Quelle pandémie? De nouveaux chiffres révèlent que la mortalité ajustée selon l’âge au cours des six premiers mois de 2021 est inférieure à la moyenne décennale
Article oriiginel : What Pandemic? New Figures Reveal Age-Adjusted Mortality in the First Six Months of 2021 is Below the 10-year Average
Par Will Jones
Lockdown Sceptics, 13.07.21

Quelle pandémie? De nouveaux chiffres révèlent que la mortalité ajustée selon l’âge au cours des six premiers mois de 2021 est inférieure à la moyenne décennale (Lockdown Sceptics)

De nouveaux chiffres du Suivi de la mortalité de l’Institut et de la Faculté des actuaires (IFA) publiés aujourd’hui montrent que la mortalité cumulative au cours des six premiers mois de 2021 en Angleterre et au pays de Galles est inférieure de 0,4 % à la moyenne décennale, une fois ajustée en fonction de la taille et de l’âge de la population. (voir ci-dessus). Cela signifie que, malgré la hausse des décès causés par la COVID-19 en hiver en janvier et en février, qui a effrayé le pays et l’a amené à accepter des restrictions continues, 2021 est officiellement une année de faible mortalité. La faible mortalité depuis mars a complètement annulé le pic initial.


L'IFA avait l'habitude de communiquer chaque semaine les chiffres de mortalité cumulés ajustés en fonction de l’âge par rapport à la moyenne décennale, mais a modifié de façon controversée la base de référence dans ses rapports hebdomadaires de mai, les faisant passer de la moyenne décennale à 2019 (l’année de mortalité la plus faible jamais enregistrée), juste au moment où 2021 était sur le point de passer sous la moyenne. Cela signifie que nous avons dû attendre le rapport trimestriel d'aujourd’hui pour une nouvelle mise à jour afin d'être en mesure d'annoncer cette étape majeure.

Quelle pandémie? De nouveaux chiffres révèlent que la mortalité ajustée selon l’âge au cours des six premiers mois de 2021 est inférieure à la moyenne décennale (Lockdown Sceptics)

Les es 10 dernières années sont les années les moins meurtrières de l’histoire (voir ci-dessus), de sorte que pour 2021 être en dessous de la moyenne décennale signifie qu’elle est l’une des années les moins meurtrières de l’histoire. Même l’année pandémique de 2020 a été l’une des années les moins mortelles, avec une mortalité ajustée selon l’âge plus faible que chaque année avant 2009. Bien entendu, les décès supplémentaires ne sont pas tous attribuables à la COVID-19 – beaucoup sont attribuables au confinement et à d’autres aspects de la réponse du gouvernement et de la panique qui en découle.
 

Les nouveaux chiffres soulèvent la question évidente : comment le gouvernement peut-il justifier de continuer à appliquer des restrictions ou des mesures d’urgence pendant une période supplémentaire, alors que la mortalité globale est si faible? Où est maintenant l’urgence qui pourrait justifier des mesures extraordinaires?

Certains diront que ce sont seulement les restrictions qui ont empêché les choses d’être bien pires. Mais où est la preuve de cela? Le Royaume-Uni a enregistré plus de décès liés à la COVID par habitant que des pays comme la Suède, qui avaient moins de restrictions, tandis que les États des USA, qui avaient peu ou pas de restrictions pendant l’hiver, n’ont pas connu une situation pire (et souvent meilleure) que ceux qui avaient les mesures les plus strictes. De nombreuses études ont démontré qu’il n’y a aucun lien entre les restrictions et le nombre de décès attribuables à la COVID-19.

Les derniers chiffres, qui placent 2021 parmi les années les moins meurtrières de l’histoire, ne devraient laisser aucun doute sur la fin de l’urgence.

Traduction SLT

***
Pour toute question ou remarque merci de nous contacter à l'adresse mail suivante : samlatouch@protonmail.com.

Pour savoir pourquoi nous avons dû changer d'e-mail : cliquez ici.
----
- Rapport de l'IRSEM de novembre 2018. Comment l'armée française considère le blog de SLT et ...les autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page