Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Françafrique vs Russafrique. De Washington à Alger, comment Paris intrigue pour retarder l'arrivée de Wagner. Les coulisses du poker menteur Macron-Poutine (AI)

par AI 1 Janvier 2022, 18:00 Mali Françafrique Russafrique Wagner Macron Poutine USA France Algérie néocolonialisme Articles de Sam La Touch

Discrète mais insistante, la diplomatie française multiplie les démarches auprès de ses partenaires pour éviter le rapprochement entre la junte et le groupe paramilitaire russe Wagner. La Cedeao, mobilisée par Emmanuel Macron, planche sur la mise en place de sanctions contre des officiels maliens...

Lire la suite

Wagner : les coulisses du poker menteur entre Macron et Poutine
Africa Intelligence


Les négociations entre la junte malienne et Wagner se sont encore accélérées ces derniers jours, obligeant Paris à mettre sur la table ses dernières cartes pour bloquer l'arrivée des paramilitaires russes à Bamako. Emmanuel Macron a par ailleurs personnellement mis en garde Vladimir Poutine lors d'un appel téléphonique mi-octobre. Dans le même temps, l'UE vient de suspendre son appui budgétaire à Bamako, emboîtant le pas à la France.

Officiellement, l’entretien téléphonique du 11 octobre entre Angela MerkelEmmanuel Macron et Vladimir Poutine portait sur l’Ukraine et les accords de Minsk de 2019. Mais officieusement, un autre dossier a très vite été mis sur la table à l’initiative du chef de l’Etat français : le Mali. Emmanuel Macron a tenté de se montrer ferme en expliquant à son homologue russe que l’arrivée du groupe paramilitaire Wagner au Mali serait considérée par la France ni plus ni moins qu’une « agression caractérisée« . Un avertissement qui a été renouvelé quelques jours plus tard par une délégation du ministère français des armées en visite à Moscou dans le cadre d’un point d’étape sur la relation bilatérale entre les deux pays. Le patron Afrique du Quai d’Orsay, Christophe Bigot, s’était lui-même rendu dans la capitale russe début septembre pour évoquer le sujet avec le vice-ministre des affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov (AI du 06/10/21).

A chacun de ces échanges, Macron comme ses diplomates ont reçu de leurs interlocuteurs une réponse bien rodée depuis 2018 : « Wagner est une société de droit privé n’ayant aucun lien avec l’Etat russe« . Une affirmation largement contestée par Paris, qui souligne les nombreuses passerelles entre la société de paramilitaires et les services de sécurité russes...

Lire la suite

Lire aussi :
- Rapport de l'IRSEM de novembre 2018. Comment l'armée française considère le blog de SLT et ...les autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page