Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décès post-vaccinaux relevés par le VAERS. Un sénateur interroge Fauci (NIAID) et Walensky (CDC) qui prennent les rapports du VAERS à la légère [Vidéo]

par SLT 23 Janvier 2022, 12:33 VAERS Fauci Walensky Vaccin Coronavirus Sénat USA Articles de Sam La Touch

Décès post-vaccinaux relevés par le VAERS. Un sénateur interroge Fauci (NIAID) et Walensky (CDC) qui prennent les rapports du VAERS à la légère [Vidéo]
Décès post-vaccinaux relevés par le VAERS. Un sénateur interroge Fauci (NIAID) et Walensky (CDC) qui prennent les rapports du VAERS à la légère [Vidéo]

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) est un programme étatsunien pour la sécurité des vaccins, cogéré par les U.S. Centers for Disease Control and Prevention et la Food and Drug Administration. Un sénateur a interrogé le Dr Fauci, responsable du NIAID aux Etats-Unis, et la Dr Walensky responsable des CDC (Centers for Disease Control and  Prevention) sur la portée de ces rapports. Ils ont répondu de façon peu circonstanciés, évasive et en prenant ces chiffres en dérision arguant que beaucoup de décès n'étaient pas liés au vaccin mais étaient survenus sans lien avec celui-ci. Par exemple un accident de voiture, un cancer en phase terminal, etc. Mais ils n'ont pas détaillé leur réponse et ont laissé dans le flou le sénateur qui a insisté en vain.

Dr. Fauci and other health officials testify before the Senate on COVID-19 variants

SEN. TUBERVILLE : Le VAERS a rapporté que le nombre de personnes mourant après ou à la suite du vaccin contre la covid est en fait de plusieurs milliers.
 

Rachelle WALENSKY, DIRECTRICE DES CDC  : Sénateur Tuberville, merci pour cette question. Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) est un système obligatoire de notification de tout événement indésirable survenant après une vaccination, donc si vous êtes renversé par une voiture, tragiquement, après avoir été vacciné, cela est signalé dans le système VAERS.

Donc, les vaccins sont incroyablement sûrs, ils nous protègent contre l'omicron, ils nous protègent contre le delta, ils nous protègent contre la covid. Ils ne nous protègent pas contre toutes les autres formes de mortalité qui existent.

SEN. TUBERVILLE : Avons-nous le nombre de personnes qui sont mortes après avoir ... pris ce vaccin ? Avons-nous une idée - je demande simplement. ... Est-ce qu'il y a un décompte des chiffres ? Tenons-nous des registres à ce sujet ?

 

WALENSKY DIRECTRICE DES CDC : Absolument oui. Je ne pourrais pas vous donner le chiffre absolu de mémoire, mais notre personnel pourrait absolument vous recontacter. Nous collectons ces données.

SEN TUBERVILLE :Dr Fauci, le connaissez-vous? Vous avez une idée à ce sujet ?

FAUCI : [inintelligible...] Je n'ai pas de chiffre, mais je pense qu'une partie de la confusion vient du fait que lorsque vous faites un rapport, si vous vous faites vacciner et que vous sortez et vous vous faites renverser par une voiture (rires), c'est considéré comme un décès. C'est ce qui prête à confusion, c'est que tout ce qui se passe après la vaccination, même si vous mourez de quelque chose qui n'a manifestement rien à voir, est considéré comme un décès. Donc, si j'avais un cancer métastatique, que j'ai été vacciné et que je suis mort deux semaines plus tard, c'est un décès qui est comptabilisé...

Pourtant la question ne peut-être balayée d'un revers demain de cette façon avec ce type d'arguments. En effet, le peu d'autopsies réalisées après vaccination anti-covid montrent que les lésions anatomo-pathologiques post-mortem constatées sont dans 30% à 93% des cas liés aux vaccins anti-Covid. Ainsi, le directeur de l'institut pathologique de l'université de Heidelberg, en Allemagne, Peter Schirmacher, a pratiqué plus de quarante autopsies sur des personnes décédées dans les deux semaines suivant leur vaccination et s'est dit alarmé par ses conclusions. Selon ses déclarations reprises par le quotidien régional allemand Augsburger Allgemeine "30 à 40 % d'entre eux sont morts à cause de la vaccination. Selon lui, la fréquence des conséquences fatales des vaccinations est sous-estimée"(Source : Frewest Media , Le chef pathologiste allemand tire la sonnette d'alarme sur les lésions vaccinales mortelles). Plus récemment,les résultats anatomo-pathologiques des Drs Bhakdi/Burkhardt montrent que 93 % des personnes décédées après avoir été vaccinées ont été tuées par le vaccin : "Quinze corps ont été examinés (tous sont morts entre 7 jours et 6 mois après la vaccination ; âgés de 28 à 95 ans). Dans aucun des cas, le médecin légiste ou le procureur n'a associé le vaccin à la cause du décès. Cependant, un examen plus approfondi a révélé que le vaccin était impliqué dans le décès de 14 des 15 cas. L'organe le plus attaqué était le cœur (chez toutes les personnes décédées), mais d'autres organes ont également été attaqués...".  Enfin, selon une étude britannique préliminaire analysant les données du VAERS, seulement 14% des décès post-vaccinaux pourraient ne pas être attribuables aux effets du vaccin contre la Covid. Ce qui sous-entend que 86% des décès déclarés au VAERS pourraient être liés aux vaccins (Researchgate).

Mais plus problématique, encore, le report d'évènements indésirables graves aux autorités sanitaires de surveillance est souvent très faible par rapports aux nombres réels d'évènements indésirables graves survenues dans la réalité et souvent non rapportées aux organismes de surveillance étatiques. Par exemple, le système de surveillance britannique des effets secondaires médicamenteux (MHRA : Medicines and Healthcare products Regulatory Agency) a déclaré : "On estime que seulement 10% des réactions graves et entre 2 et 4% des réactions non graves sont signalées.".

 

Ce qui sous-entendrait que près de 220.000 décès pourraient avoir eu lieu dans les suites de la vaccination anti-Covid aux USA. Si on considère au mieux d'après les rapports anatomo-pathologiques cités-cidessus que seulement 30% sont liés aux vaccins, cela fait tout de même 220.000 x 0,3 = 66.000 décès potentiels liés aux vaccins expérimentaux contre la Covid aux USA.

 

Comme le fait remarquer Daniel West, est un journaliste primé, chroniqueur syndiqué depuis 15 ans, dans Off-Guardian, dans un article intitulé "Hiding the Bodies" ("cacher les cadavres") :

"Voici une capture d'écran d'une recherche VAERS que je viens d'effectuer sur les décès consécutifs à des injections contre la Covid chez des femmes âgées de 50 à 59 ans, dont les symptômes sont apparus dans les trois jours suivant l'injection."

 

 

Décès post-vaccinaux relevés par le VAERS. Un sénateur interroge Fauci (NIAID) et Walensky (CDC) qui prennent les rapports du VAERS à la légère [Vidéo]

"Voici une série de résultats similaires pour les hommes âgés de 30 à 39 ans :"

Décès post-vaccinaux relevés par le VAERS. Un sénateur interroge Fauci (NIAID) et Walensky (CDC) qui prennent les rapports du VAERS à la légère [Vidéo]

"et pas l'ombre d'un accident de voiture en vue. Crier au parjure n'est qu'une distraction quand ce qui émerge est une preuve de meurtre."

 

La question que l'on est donc en droit de se poser est de savoir si les leaders en charge de la gestion de la crise sanitaire sont vraiment sérieux lorsqu'ils prennent tant à la légère les données émanant des rapports du VAERS alors que nous n'avons pas accès aux données brutes des essais de Big Pharma sur ses vaccins expérimentaux à séquence génétique comme rapportés par le British Medical Journal ? Est-ce que l'on a affaire à des guignols, des baltringues au service de Big Pharma ?

Traduction SLT avec DeepL.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page