Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'OMS refuse de publier un rapport sur les effets des bombes à uranium appauvri

par Sam La Touch 28 Septembre 2013, 11:38 Irak OMS USA Armes chimiques

L'OMS refuse de publier un rapport sur les effets des bombes à uranium appauvri

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) refuse de publier un rapport sur les effets des bombes à uranium appauvri utilisées par les Etats-Unis en Irak. Selon ce rapport, l'utilisation d'armes avec de l'uranium appauvri, ainsi que d'autres armes, a causé la mort de nombreux civils, et continue d'entraîner la naissance de bébés présentant des malformations.

WHO Refuses to Publish Report on Cancers and Birth Defects in Iraq Caused by Depleted Uranium Ammunition
Article publié dans Global Research par Denis Halliday - ancien secrétaire général adjoint des Nations-Unies qui fut coordinateur humanitaire pour l'ONU en Irak du 1er septembre 1997 à 1998. Il est d'origine irlandaise et est diplômé du Trinity Collège à Dublin
.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) refuse de publier un rapport sur les effets des bombes à uranium appauvri utilisées par les Etats-Unis en Irak. Selon ce rapport, l'utilisation d'armes avec de l'uranium appauvri, ainsi que d'autres armes, a causé la mort de nombreux civils, et continue d'entraîner la naissance de bébés présentant des malformations.

Ces faits ont été mis en évidence par un rapport d'expert de l'OMS réalisé initialement en 2004 mais qui a été tenu secret par l'OMS. Il portait "sur les effets à long terme sur la santé de la population civile irakienne des armes appauvris en uranium" (“on the long-term health of Iraq’s civilian population resulting from depleted uranium (DU) weapons”.) :

"L'étude réalisée par trois scientifiques des radiations révèlent que des enfants et des adultes pourraient souffrir de cancers liés à l'inhalation de la poussière contenant de l'uranium appauvri, produit radioactif et toxique chimiquement". L'auteur principal de ce rapport le Dr Keith Baverstock allègue que la publication de ce rapport a été bloqué par l'OMS ce que cet organisme dément. (WHO ‘Suppressed’ Scientific Study Into Depleted Uranium Cancer Fears in Iraq, The Sunday Herald, February 24, 2004).

Presque neuf ans plus tard, un rapport conjoint de l'OMS et du ministère de la Santé irakien sur les cancers et la diminution de la natalité en Irak devait sortir en novembre 2012. "Il a été retardé à plusieurs reprises et sa sortie n'est plus à l'ordre du jour."

A ce jour le rapport de l'OMS a été "classifié".

Selon Hans von Sponeck, ancien secrétaire général adjoint des Nations Unies : "Le gouvernement états-unien a cherché à empêcher l'OMC d'inspecter des zones en Irak du sud où l'uranium appauvri avait été utilisé et aurait causé des dommages sérieux sur la santé des populations et des dangers environnementaux." (Mozhgan Savabieasfahani Rise of Cancers and Birth Defects in Iraq: World Health Organization Refuses to Release Data, Global Research, July 31, 2013).

Cette tragédie en Irak rappelle les armes chimiques US utilisées au Viêt-Nam. Ce fait, n'ayant pas été reconnu par les USA, il n'y a pas eu de réparation financière ni d'aide médicale aux milliers d'enfants nés avec des malformations suite à l'utilisation militaire d'agent Orange dans tout le pays.

Les millions de litres de ce produit chimique épendus dans les zones rurales du Viêt-Nam ont été fabriqués et vendus au Pentagone par des entreprises tels que Dupont, Monsanto et d'autres qui ont réalisé des profits énormes.

Étant donné la propension des USA à ne pas reconnaître ses atrocités durant les guerres, il est à craindre que les mères de Najaf, et d'autres villes irakiennes affectées par une baisse du taux de natalité, ne recevront jamais d'aide.

Les Nations Unies ne devraient plus être corrompues par les cinq membres permanents du conseil de sécurité.


Source : Global Research WHO Refuses to Publish Report on Cancers and Birth Defects in Iraq Caused by Depleted Uranium Ammunition

A lire sur le sujet :
- VIDEO: Battlefields Contaminated With Depleted Uranium: Growing Number of Cancer Cases in Iraq
- The Impacts of Depleted Uranium. Cancer, Birth Defects and The Children of Iraq: How the BBC Turns Realities Upside Down

commentaires

Haut de page