Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Novi-Fog™ sur Fleet Street - la vérité occultée (Moon of Alabama)

par Moon of Alabama 6 Avril 2018, 04:10 Skripal Novichok Fausse information May Boris Johnson Grande-Bretagne Russie Crise Articles de Sam La Touch

Novi-Fog™ sur Fleet Street - la vérité occultée
Article originel : Novi-Fog™ In Fleet Street - Truth Cut Off
Moon of Alabama


Traduction SLT

Après avoir été pris la main dans le sac en train de mentir et de dissimuler ses mensonges au sujet de l'incident de Salisbury, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a décidé d'attaquer :

Novi-Fog™ sur Fleet Street - la vérité occultée (Moon of Alabama)

Une entreprise pitoyable. Ce sont les mensonges de Theresa May et Boris Johnson qui ont convaincu les autres pays, sans aucune preuve factuelle :

    BERLIN (Reuters) -  Londres doit apporter des preuves de l'implication de la Russie dans l'empoisonnement de l'ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia le mois dernier en Angleterre, a déclaré jeudi le coordinateur du gouvernement allemand pour la Russie, Gernot Erler.

    Gernot Erler a déclaré que la pression s'intensifiait sur le gouvernement du Premier ministre Theresa May après que le centre de recherche militaire britannique, à Porton Down, a déclaré mardi qu'il ne pouvait pas encore dire si l'agent neurotoxique utilisé dans l'attaque avait été produit en Russie.

    "Cela contredit ce que nous avions déjà entendu de la part des politiciens britanniques et augmentera certainement la pression sur la Grande-Bretagne pour montrer une nouvelle preuve que les traces pointent plausiblement vers Moscou", a déclaré M. Erler au radiodiffuseur allemand ARD.


Armin Laschert, chef de l'État le plus peuplé d'Allemagne, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et proche de Merkel, a également remis en question le comportement des Britanniques.

La perte de confiance internationale suite aux allégations britanniques est grave. À moins que le gouvernement britannique ne présente une histoire très plausible avec des preuves réelles à l'appui, aucun fonctionnaire européen sérieux ne lui apportera un soutien supplémentaire. Et non, tenir un tube de poudre blanche ne suffira pas.

Novi-Fog™ sur Fleet Street - la vérité occultée (Moon of Alabama)

Le chef de l'opposition Jeremy Corbyn, dont le scepticisme a convaincu 165 pays de ne pas tomber dans les mensonges de Boris Johnson, déclare que Johnson doit répondre à des "questions sérieuses".

Les spin-masters ("maîtres de la manipulation") du gouvernement de May jettent le Novi-Fog™ dans Fleet Street pour empêcher cela.

L'opération 'Save Boris' emplit (les médias de) Fleet Street avec d'autres mensonges. Il affirme que les renseignements secrets, qui ne peuvent même pas être montrés au chef de l'opposition, prouve que la Russie a testé comment étaler l'agent neurotoxique 'Novichok' sur les poignées de porte :

    La police a déclaré la semaine dernière qu'ils croyaient que l'ex-agent russe Sergei Skripal et sa fille avaient été empoisonnés chez eux à Salisbury sur leur porte d'entrée.

    Maintenant, les agents ont confirmé que les scientifiques de Poutine ont effectué des expériences en examinant son efficacité sur les poignées de porte avant l'attaque du 3 mars [sic !].

    Une source de sécurité a déclaré au Daily Mail : "Nous avons des renseignements plus approfondies qui montrent que la Russie a fait le Novichok et l'a stocké".

    "Nous avons la preuve qu'ils ont aussi exploré son utilisation comme arme d'assassinat, y compris sur les poignées de porte et les objets du quotidien."


"Les scientifiques de Poutine" ont expérimenté et constaté que deux personnes quittant une maison toucheront la poignée de porte extérieure et s'infecteront de manière fiable avec un agent neurotoxique résistant à la pluie, de qualité militaire, qui, quelques heures plus tard, a un effet soudain similaire sur une femme de 33 ans en bonne santé et un homme de 66 ans atteint d'un diabète grave.
Cela me semble tout à fait (im)probable.

 

Plus d'informations sur le Novi-Fog™ :

Le Times a appris que les espions ont trouvé la source de l'agent neurotoxique. Mais l'article est extrêmement vague et n'a que peu de sens :

Novi-Fog™ sur Fleet Street - la vérité occultée (Moon of Alabama)

Il existe deux sources différentes : 1. "Les " services de sécurité " qui disent connaître la source mais ne la nomment pas, ni ne l'imputent à la Russie et 2. un chef de file de Whitehall qui montre du doigt la Russie.

Certains éditeurs de photos ont donné un sens à ce que les "services de sécurité" ont déclaré et ont présenté l'article du Times avec une photo de la source probable :

Novi-Fog™ sur Fleet Street - la vérité occultée (Moon of Alabama)

Derrière le mur du Novi-Fog™, toutes les allégations scandaleuses que le gouvernement a faites au sujet de l'affaire sont poussées dans un trou noir.

Pendant ce temps, Victoria Skripal, une cousine de Yulia Skripal, prétend avoir été appelée par Yulia et a dit que tout allait bien. En réponse (?) la police prétend avoir une déclaration de Yulia dans laquelle elle dit aussi que tout va bien. Ni l'une ni l'autre n'est vérifiable et les deux pourraient bien se tromper.

 

Le gouvernement de Theresa May a de sérieux problèmes. Il essaie de se sortir de ses mensonges. Mais le temps s'y oppose. Le brouillard se lèvera :

  •     L'enquête de l'OIAC, à laquelle la Russie s'est vu refuser l'accès, n'aidera pas May à monter un dossier contre la Russie. Dans le meilleur des cas pour Mayi, le résultat sera similaire à celui de Porton Down. Il pourrait dire qu'un agent neurotoxique a été utilisé sur les Skripal, mais qu'il est impossible de l'associer à une source. Il pourrait dire qu'il ne peut pas du tout identifier l'agent neurotoxique. Il se peut qu'il ne trouve rien.
     
  • Yulia Skripal devra être libérée de l'hôpital et il est probable qu'elle rentre chez elle en Russie. Elle parlera. Il est peu probable qu'elle sache quoi que ce soit qui pourrait aider May, mais elle pourrait bien dire quelque chose qui laisse toute l'histoire s'effondrer. Elle devra surveiller ses arrières.
     
  • Les alliés de la Grande-Bretagne sont contrariés. On leur a menti et on a endommagé leurs relations avec la Russie sans raison valable. Les négociations sur le Brexit deviendront plus difficiles car Bruxelles a perdu confiance dans toute allégation ou engagement britannique.
     
  • La Russie continuera d'attaquer May alors qu'elle a perdu la protection de ses alliés.
     
  • Les prochaines élections locales pourraient bien aller à l'encontre des conservateurs. En 2004, le Premier ministre espagnol Aznar a blâmé l'ETA basque pour l'attentat à la bombe contre un train à Madrid. Cela se révéla être un mensonge et il a perdu son avance dans les sondages, les élections et son emploi. Lorsque l'affaire Skripal a éclaté et a été associé à la Russie, la cote de popularité des conservateurs a augmenté dans les sondages. Mais la chute après la révélation des mensonges sera probablement de taille égale.
     

Comment le gouvernement britannique va-t-il sortir de cette situation ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page