Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

[Photos, vidéos] Pour la première fois depuis 2006, Israël a mené une frappe aérienne ciblée au Liban (Southfront)

par South Front 26 Août 2019, 10:29 Bekaa Liban Bombardements Israël Représailles Allégations Syrie Hamas Roquettes Articles de Sam La Touch

Pour la première fois depuis 2006, Israël a mené une frappe aérienne ciblée au Liban
Article originel : For First Time Since 2006, Israel Carried Out Strike On Target In Lebanon
South Front

Avion israélien (c) Ariel Shalit / AP

Avion israélien (c) Ariel Shalit / AP

Après une série de frappes israéliennes contre la Syrie, le Liban et l'Irak, la situation s'est aggravée dans la bande de Gaza.

Trois roquettes ont été lancées de Gaza vers le sud d'Israël vers 21 heures, heure locale, le 25 août, selon les Forces de défense israéliennes (FDI). Deux des projectiles entrants ont été interceptés par le système de défense antimissile "Dôme d'acier"

    3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël. 2 des roquettes ont été interceptées par le système de défense aérienne "Dôme d'acier".

 

    - Forces de défense israéliennes (@IDF) 25 août 2019

Il y a eu quelques blessés et aucun décès. Selon les autorités locales, une roquette a explosé le long de la route 34 dans le sud d'Israël, provoquant un incendie.

Des éclats d'obus provenant d'un missile d'interception du "Dôme d'acier" ont frappé un bâtiment vide dans la ville de Sderot, causant des dégâts, a déclaré la municipalité dans un communiqué.

Il y a une vidéo montrant les éclats d'obus qui ont frappé le bâtiment et causé des dommages.

Au cours d'un concert, une vidéo civile aurait montré les deux projectiles interceptés par le  "Dôme d'acier".

Le barrage a interrompu un grand concert à Sderot, connu sous le nom de Sderot Live. Il n'y a pas eu de blessés et l'événement s'est tout simplement terminé plus tôt.

    "Les policiers israéliens s'efforcent de disperser les participants d'une manière ordonnée afin d'éviter tout danger pour la vie humaine ", a déclaré la police.


Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité des tirs, mais le Times of Israel a rapporté que les médias palestiniens avaient rapporté que le Hamas avait abandonné ses positions en prévision d'une réponse des FDI.


Et, en effet, l'armée de l'air des FDI a effectué des frappes sur des cibles du Hamas.

    "Des avions de combat ont attaqué plusieurs cibles terroristes dans le complexe militaire du Hamas dans le nord de Gaza, y compris le bureau d'un bataillon de commandement du Hamas ", a déclaré l'unité du porte-parole des FDI dans un communiqué.

    "L'attaque a été menée en représailles aux roquettes lancées depuis Gaza dimanche soir. Les Forces de défense israéliennes continueront d'agir contre les tentatives de nuire aux citoyens israéliens et considèrent l'organisation terroriste du Hamas comme responsable de tout ce qui se passe dans la bande", peut-on lire dans le communiqué.


Selon les Palestiniens, les FDI ont atteint des cibles appartenant à l'aile militaire du Hamas, les Brigades Al-Qassam. Aucune victime n'a été signalée.

Un porte-parole du Hamas a ajouté que le groupe n'avait pas effectué les lancements en soirée.


Le Coordonnateur de l'activité gouvernementale dans les territoires, le général de division des FDI Kamil Abu Rokon, a annoncé que le Premier Ministre Benjamin Netanyahu, qui est également Ministre de la défense, avait décidé de réduire de moitié les importations de pétrole destinées à la centrale électrique de Gaza en réponse au tir de roquettes.

Peut-être et probablement une partie de la même escalade, le 25 août, les FDI ont déclaré qu'elles avaient contrecarré une attaque de drones par l'élite des gardes révolutionnaires iraniens, la Force Quds.

Les FDI ont publié une vidéo montrant l'opération de la Force de Quds et le "drone tueur".

Plus tard, il s'est avéré que les agents étaient, en fait, des miliciens chiites libanais (seulement deux et en fait du Hezbollah).

En réponse possible, l'armée de l'air des FDI aurait mené une attaque contre une base appartenant à un "groupe terroriste" palestinien au plus profond du Liban.

Le groupe en question est le Front populaire de libération de la Palestine - Commandement général (FPLP-CG). Il est différent du Front populaire de libération de la Palestine.

Le groupe serait basé en Syrie et combat aux côtés des forces du régime de Bachar al-Assad. La base est située dans la vallée de la Bekaa à l'est du Liban, près de la frontière avec la Syrie.

Les vidéos diffusées sur les médias sociaux montraient des explosions accompagnées de tirs antiaériens violents.

Videos posted on social media showed explosions accompanied by heavy anti-aircraft fire.

    Un porte-parole du groupe a déclaré à la chaîne d'information saoudienne Al-Hadath que "les bombardements israéliens dans la Bekaa n'ont pas atteint leurs objectifs", mais n'a donné aucun détail supplémentaire.

C'est essentiellement une rumeur en ce moment, puisqu'il n'y a pas eu de confirmation de la part des FDI. Dans le passé, lors de frappes dans la vallée de la Bekaa, il s'agissait d'arrêter les livraisons d'armes de l'Iran au Hezbollah, qui auraient transité par la Syrie.

Selon les médias israéliens, des roquettes ont été tirées de Gaza en direction d'Israël les 21 et 22 août, les FDI blâmant le Jihad islamique, dont Tel-Aviv prétend qu'il est soutenu par l'Iran.


Le porte-parole des FDI en langue arabe, Avichay Adraee, a tweeté pour exhorter le Hamas à " contrôler " le Djihad islamique et à ne pas provoquer une escalade à grande échelle.

    "Nous n'avons pas l'intention d'accepter des attaques terroristes et des tirs de roquettes contre nos citoyens."


Israël a mené des raids sur les cibles du Hamas à Gaza en réponse à ces attaques à ce moment.

Enfin, le 25 août, le Premier ministre israélien (et ministre de la Défense) Benjamin Netanyahu était en tournée dans le territoire syrien occupé du plateau du Golan (qui n'est encore reconnu comme territoire israélien que par Israël lui-même et les Etats-Unis), a mis en garde les pays voisins contre une agression envers Israël.

    "Nous ne tolérerons pas d'attaques contre Israël depuis n'importe quel pays de la région. Tout pays qui permet que son territoire soit utilisé pour des attaques contre Israël en subira les conséquences. J'insiste sur ce point : L'État en subira les conséquences ", a déclaré Netanyahu.


Les attaques israéliennes de ces derniers jours ont déclenché une réaction du dirigeant du Hezbollah Hassan Nasrallah et du commandant iranien Qassem Soleimani, commandant de la force Qods de la Garde révolutionnaire islamique.

    "Ces opérations insensées seront certainement les dernières étapes du régime sioniste", a tweeté Soleimani.

“These insane operations will surely be the last steps of the Zionist regime,” tweeted Soleimani.

Nasrallah, pour sa part, a menacé Israël d'une attaque de représailles après que deux membres du Hezbollah aient été tués lors d'une frappe israélienne en Syrie, et que deux drones se soient écrasés près du bureau des médias du Hezbollah à Beyrouth (un UAV a explosé, un autre est resté sans effet). Les drones étaient prétendument israéliens et tentaient de mener une attaque.

Traduction SLT

Les articles du blog subissent encore les fourches caudines de la censure cachée via leur déréférencement par des moteurs de recherche tels que Yahoo, Qwant, Bing, Duckduckgo. Pour en avoir le coeur net, tapez le titre de cet article dans ces moteurs de recherche (plus de 24h après sa publication), vous remarquerez qu'il n'est pas référencé si ce n'est par d'autres sites qui ont rediffusé notre article. Si vous appréciez notre blog, soutenez-le, faites le connaître ! Merci.
- Contrairement à Google, Yahoo & Co boycottent et censurent les articles de SLT en les déréférençant complètement !
- Les articles de SLT toujours déréférencés sur Yahoo, Bing, Duckdukgo, Qwant.
- Censure sur SLT : Les moteurs de recherche Yahoo, Bing et Duckduckgo déréférencent la quasi-totalité des articles du blog SLT !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page