Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révélation, l'alerte sur la sécurité des vaccins que l'organisme de surveillance des médicaments ignore (Conservative Woman)

par Sally Beck 2 Septembre 2021, 19:36 VAERS MRA Vaccin Décès Coronavirus Grande-Bretagne USA Articles de Sam La Touch

Révélation, l'alerte sur la sécurité des vaccins que l'organisme de surveillance des médicaments ignore.
Article originel : Revealed, the vaccine safety alert that drugs watchdog is ignoring
Par Sally Beck
Conservative Woman, 1.09.21

 

Depuis près de dix ans, la Dre Tess Lawrie, MBBCh, DFSRH, PhD, dirige l'Evidence-Based Medicine Consultancy, une entreprise indépendante qui s'intéresse à la recherche médicale rigoureuse dans le domaine des soins de santé.  

Elle produit des rapports que l'on retrouve dans la Cochrane Library, une organisation respectée qui fournit des analyses impartiales de documents scientifiques.  

La Dre Lawrie est fréquemment membre d'équipes techniques chargées d'élaborer des directives internationales dans le secteur des soins de santé, et ses publications évaluées par des pairs ont fait l'objet de plus de 3 000 citations. En bref, la Dre Lawrie ne doit pas être ignorée.
 

À moins, bien sûr, que vous ne soyez l'Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency), l'organisme britannique aux oreilles sourdes qui réglemente les vaccins traditionnels et à ARNm contre la Covid-19, nouveaux, expérimentaux et insuffisamment testés.  

Alors que le nombre de décès associés aux vaccins a dépassé les 1 600 en Grande-Bretagne, la MHRA devrait suspendre le programme de vaccination, comme elle l'a fait après les 47 décès causés par le vaccin contre la grippe porcine Pandemrix.  

Cependant, elle n'a pas l'intention de le faire et continue d'insister sur le fait que le vaccin est "sûr et efficace et constitue la meilleure protection contre le Covid-19".
 

La Dre Lawrie a envoyé au Dr June Raine, directrice générale de la MHRA, un document de 39 pages, entièrement référencé, dans lequel elle critique le système compliqué du Yellow Card Scheme de l'agence, un système gouvernemental conçu pour rassembler les informations sur les événements indésirables causés par les nouveaux médicaments, comme étant " inadapté à l'objectif ".  

Elle a rappelé au Dr Raine, avec copie à 15 de ses collègues, qu'ils avaient le devoir de "prendre toute mesure nécessaire pour minimiser les risques pour les individus, après avoir pesé les risques par rapport aux bénéfices attendus". Elle a souligné qu'en raison d'omissions dans la collecte de données, telles que l'âge et le sexe, et le délai de réaction après la vaccination, le système de Yellow Card n'est pas transparent.  
 

Elle a déclaré : "Ces omissions signifient que les conclusions de base sur la sécurité ne peuvent pas être tirées. Par conséquent, le public et les participants à l'essai ne sont pas pleinement informés des risques potentiels de la prise d'un vaccin contre la Covid-19 et ne sont pas en mesure de donner un consentement pleinement éclairé".  

La Dre Lawrie a conclu que le système de déclaration volontaire devait être complètement revu, affirmant que le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) aux États-Unis faisait un bien meilleur travail en donnant aux citoyens et aux professionnels de la santé des informations détaillées. 

À partir de la base de données du VAERS, elle a pu conclure que plus de 90 % des décès étaient survenus après la première vaccination et qu'il existait un lien clair entre la vaccination et le décès, ce que les membres de la MHRA disent souvent ne pas pouvoir prouver et insistent sur le fait qu'il s'agit plus que probablement d'une "coïncidence".  

À propos du VAERS, la Dre Lawrie a déclaré : "Il ressort de ce système que le nombre de notifications d'événements sporadiques est élevé, comme au Royaume-Uni, et qu'il existe une relation temporelle étroite entre la vaccination contre la Covid-19 et les décès : 15 % des décès surviennent dans les 24 heures, 22 % dans les 48 heures et, dans 37 % des cas, le patient s'est senti mal dans les 48 heures suivant la vaccination contre la Covid-19 et a subi un événement qui a conduit à son décès.

Les décès analysés ont suivi un nombre presque égal de vaccinations contre la Covid-19 de Pfizer et de Moderna, et 91 % des décès sont survenus après l'administration du premier vaccin contre la Covid-19.  

Avec le #clotshot d'AstraZeneca, dont l'utilisation n'a pas été approuvée aux États-Unis, le nombre de personnes touchées est deux fois plus élevé qu'avec Pfizer.  
 

La Dre Lawrie a déclaré qu'en plus de la thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin (VITT), l'Agence européenne des médicaments a identifié le syndrome de Guillain-Barré comme un risque potentiel du vaccin d'AstraZeneca.  

Elle ajoute un avertissement à l'information sur le produit indiquant que "les personnes vaccinées doivent consulter immédiatement un médecin si elles développent une faiblesse et une paralysie des extrémités".

En conclusion, la Dre Lawrie a posé au Dr Raine une question simple, à laquelle il n'a toujours pas trouvé de réponse : "Pourquoi la MHRA ne donne-t-elle pas suite à ce signal clair de sécurité ?".

 

Il s'agit d'un rapport actualisé publié le 26 août 2021, détaillant les rapports des Yellow Cards de la MHRA jusqu'au 18 août :

 - Pfizer - 21,3 millions de personnes, 37,9 millions de doses. Taux de signalement de Yellow Card, un sur 199.

- AstraZeneca - 24,8 millions de personnes, 48,7 millions de doses. Taux de signalement de Yellow Card, un cas sur 108.

- Moderna - 1,4 million de personnes, 2,1 millions de doses. Taux de déclaration de  Yellow Card : une personne sur 100 est touchée.
 

Globalement, une personne sur 135 subit un événement indésirable documenté par la Yellow Card parmi les 47,5 millions de personnes vaccinées (20,7 millions d'hommes, de femmes et d'enfants ne sont pas vaccinées au Royaume-Uni).  

Selon la MHRA, le taux de déclaration des cartes jaunes ( Yellow Card) peut représenter environ dix pour cent des chiffres réels.

Proportionnellement au nombre de semaines pendant lesquelles chaque marque a été administrée, le bilan actuel est le suivant :

- Environ 47 décès liés rapportés par semaine

- Plus de 10 500 blessures liées à des événements indésirables signalés par semaine, dont les conséquences à long terme sont inconnues.
 

Une proportion importante de ces événements indésirables nécessite des soins médicaux urgents, peut changer la vie ou avoir des conséquences à long terme. Ces chiffres représentent une immense détresse pour les 351 404 personnes victimes d'événements indésirables et leurs familles.

Réactions : 302.146 (Pfizer) + 816.393 (AZ) + 43.949 (Moderna) + 3.148 (Inconnu) = 1.165.636.

Rapports : 107 215 (Pfizer) + 229 134 (AZ) + 14 019 (Moderna) + 1 036 (Inconnu) = 351 404.

Mortels : 508 (Pfizer) + 1 056 (AZ) + 17 (Moderna) + 28 (Inconnu) = 1 609.

Cardiaque aiguë : 4 831 (Pfizer) + 9 102 (AZ) + 495 (Moderna) + 35 (Inconnu) = 14 463.

Péricardite/Myocardite (inflammation cardiaque) : 362 (Pfizer) + 245 (AZ) + 65 (Moderna) + 2 (Inconnu) = 674.

Anaphylaxie : 466 (Pfizer) + 810 (AZ) + 32 (Moderna) + 1 (Inconnu) = 1 309

Troubles sanguins : 10 283 (Pfizer) + 7 354 (AZ) + 829 (Moderna) + 44 (Inconnu) = 18 510.

Infections : 7 116 (Pfizer) + 18 102 (AZ) + 730 (Moderna) + 89 (inconnu) = 26 037.

Herpès : 1 574 (Pfizer) + 2 475 (AZ) + 75 (Moderna) + 13 (inconnu) = 4 137.

Maux de tête : 21 646 (Pfizer) + 83 513 (AZ) + 2576 (Moderna) + 229 (Inconnu) = 107 964

Migraines : 2 474 (Pfizer) + 8 015 (AZ) + 284 (Moderna) + 29 (inconnu) = 10 802.

Troubles oculaires : 5 025 (Pfizer) + 13 718 (AZ) + 495 (Moderna) + 55 (inconnu) = 19 293.

Cécité : 99 (Pfizer) + 281 (AZ) + 12 (Moderna) + 4 (Inconnu) = 396.

Surdité : 185 (Pfizer) + 360 (AZ) + 13 (Moderna) + 2 (Inconnu) = 560.

Troubles psychiatriques : 6 135 (Pfizer) + 17 011 (AZ) + 884 (Moderna) + 74 (Inconnu) = 24 104.

Troubles cutanés : 21 263 (Pfizer) + 50 240 (AZ) + 6 657 (Moderna) + 211 (inconnu) = 78 371.

Fausses couches spontanées : 278 + 6 mortinatalité/mort foetale (Pfizer) + 195 + 2 mortinatalité (AZ) + 24 + 1 mort foetale (Moderna) + 1 (Inconnu) = 499 + 9 (les chiffres impliquent 20 décès maternels liés - quatre de plus cette semaine seulement).

Vomissements : 3 242 (Pfizer) + 11 347 (AZ) + 496 (Moderna) + 41 (Inconnu) = 15 126.

Paralysie faciale, y compris la paralysie de Bell : 691 (Pfizer) + 860 (AZ) + 48 (Moderna) + 5 (inconnu) = 1 604.

Troubles du système nerveux : 52 947 (Pfizer) + 173 935 (AZ) + 6788 (Moderna) + 600 (Inconnu) = 234 270.

Accidents vasculaires cérébraux et hémorragies du SNC : 496 (Pfizer) + 1 993 (AZ) + 17 (Moderna) + 9 (Inconnu) = 2 515

Syndrome de Guillain-Barré : 42 (Pfizer) + 388 (AZ) + 2 (Moderna) + 5 (Inconnu) = 437.

Tremblements : 1288 (Pfizer) + 9673 (AZ) + 153 (Moderna) + 38 (Inconnu) = 11 152.

Embolie pulmonaire et thrombose veineuse profonde : 601 (Pfizer) + 2 696 (AZ) + 25 (Moderna) + 18 (inconnu) = 3 340.

Troubles respiratoires : 12 950 (Pfizer) + 27 425 (AZ) + 1 138 (Moderna) + 109 (inconnu) = 41 622.

Crises d'épilepsie : 713 (Pfizer) + 1 874 (AZ) + 119 (Moderna) + 9 (Inconnu) = 2 715.

Paralysie : 301 (Pfizer) + 735 (AZ) + 39 (Moderna) + 6 (Inconnu) = 1 081.

Hémorragie (tous types) : 2 568 (Pfizer) + 4 713 (AZ) + 321 (Moderna) + 24 (inconnu) = 7 626.

Vertiges/acouphènes : 2 692 (Pfizer) + 6313 (AZ) + 271 (Moderna) + 25 (inconnu) = 9 301.

Troubles rénaux et urinaires : 795 (Pfizer) + 2 507 (AZ) + 93 (Moderna) + 23 (inconnu) = 3 418.

Troubles de la reproduction et du sein : 17 108 (Pfizer) + 16 689 (AZ) + 2 215 (Moderna) + 120 (inconnu) = 36 132.

Pour les rapports complets, voir l'annexe 1.

Traduction SLT

***
Pour toute question ou remarque merci de nous contacter à l'adresse mail suivante : samlatouch@protonmail.com.

Pour savoir pourquoi nous avons dû changer d'e-mail : cliquez ici.
----

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page