Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revue de presse arabe : Un prisonnier saoudien au Ritz Carlton meurt après avoir été torturé; crise diplomatique entre Alger et Ryad évitée; Raqqa sent la mort (MEE)

par Middle East Eye 23 Décembre 2017, 21:08 Ritz Carlton Torture Ali Alqahtani Arabie Saoudite Algérie Articles de Sam La Touch

Revue de presse arabe : Un prisonnier saoudien au Ritz Carlton meurt après avoir été torturé
Article originel : Arabic press review: Saudi Ritz Carlton prisoner dies after torture
Middle East Eye

Traduction SLT

Et en Algérie, une crise diplomatique avec l'Arabie Saoudite est évitée

Revue de presse arabe : Un prisonnier saoudien au Ritz Carlton meurt après avoir été torturé; crise diplomatique entre Alger et Ryad évitée; Raqqa sent la mort (MEE)

Un prisonnier saoudien meurt après avoir été torturé

L'un des prisonniers saoudiens du Ritz Carlton est mort sous la torture, selon le journal Al-Qods Al-Arabi, basé à Londres.

Le général de division Ali Alqahtani, qui a été arrêté au début du mois de novembre dans le cadre d'une campagne de lutte contre la corruption, travaillait dans les forces de la garde royale.

Il était le directeur du bureau privé du Prince Turki Bin Abdullah, le fils de l'ancien roi Abdullah Bin Abdulaziz, selon le journal.

Alqahtani est décédé le 12 décembre après avoir été torturé par des électrochocs, et sa famille a eu du mal à le reconnaître après avoir reçu son corps, selon des sources rapportées par le journal.

Erdogan et le ministre émirien des Émirats arabes unis dans une dispute historique ottomane

Selon Arabi21, le ministère turc des Affaires étrangères a sermoné le chargé des affaires émirati pour une dispute au cours de laquelle le président Recep Tayyip Erdogan est venu défendre un commandant ottoman.

Le week-end dernier, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Abdullah bin Zayed, a partagé un tweet qui accusait l'Empire ottoman d'avoir "volé" la ville sainte de Médine, aujourd'hui en Arabie saoudite.

Erdogan a répondu que Fahreddin Pacha avait défendu Médine pendant la Première Guerre mondiale et ne l'avait pas volée.

"Homme arrogant, aveuglé par le pétrole et l'argent. Où étaient vos ancêtres quand mes ancêtres défendaient Médina ?" a déclaré Erdogan jeudi, en s'adressant au ministre des Affaires étrangères des EAU.

Il a ajouté : "Ceux qui connaissent l'histoire de Fahreddin Pacha et sa défense de la ville de Médine, serons-nous maltraités par un insolent qui attaque les ancêtres d'Erdogan et qui est hostile au point de les accuser de vol, comme l'a fait cet homme arrogant ?"

Deux ministres égyptiens ont survécu à une tentative d'assassinat

Des sources militaires en Egypte ont révélé que deux ministres du gouvernement ont été la cible d'une attaque contre l'aéroport El-Arish mardi dernier, qui a tué un officier de l'armée et deux autres, selon le site web Asrar Arabiya.

L'attentat du Sinaï était une "tentative d'assassinat visant à la fois le ministre de la Défense Sedki Sobhy et le ministre de l'Intérieur Magdy Abdel Ghaffar "qui étaient tous deux présents à l'aéroport au moment de l'attaque", indique le rapport.


Le groupe État islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque.

Selon la source, les services de renseignement égyptiens ont établi un lien entre l'attentat perpétré contre El-Arish et la fusillade d'un avion de ligne russe au-dessus du Sinaï en 2015, également revendiquée par l'EI, signe que " le groupe terroriste est actuellement en mesure de pénétrer dans tous les aéroports du Sinaï ".

L'Algérie entre en crise avec l'Arabie Saoudite

L'Algérie et l'Arabie saoudite ont été plongées dans une crise de plus en plus grave à cause d'une photo jugée "insultante" pour le roi Salman bin Abdulaziz, prise plus tôt dans la semaine par des fans de sport dans un stade de l'est du pays, en solidarité avec Jérusalem, selon le journal londonien Al Quds Al Arabi.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a reçu mercredi soir le président du Conseil de la Shura saoudienne, Abdullah ibn Muhammad al-Sheikh, malgré le fait que Bouteflika, malade depuis 2013, n'accueille normalement que des étrangers du rang de chefs d'Etat.

Les fans de football algériens ont levé une bannière représentant la moitié du visage du roi Salman et la moitié du visage du président étatsunien Trump avec le slogan "les deux faces de la même pièce" (Twitter)

Les fans de football algériens ont levé une bannière représentant la moitié du visage du roi Salman et la moitié du visage du président étatsunien Trump avec le slogan "les deux faces de la même pièce" (Twitter)

Une bannière a été brandie par des supporters dans la ville d'Ain Melilla représentant la moitié du visage du roi Salman et la moitié du visage du président étatsunien Trump avec le slogan "les deux faces de la même pièce" et "Jerusalem est à nous" à côté d'une image de la mosquée Al Aqsa, a rapporté le journal la semaine dernière.

L'odeur de la mort empeste à Raqqa

L'odeur de la mort a envahi le stade municipal - ou le "Stade noir", comme on l'appelle depuis que l'Etat islamique (EI) l'a repris - au centre de la ville de Raqqa, sous lequel les militants de l'EI avaient construit une grande prison, selon un reportage du journal saoudien Asharq Al-Awsat.

Pendant des années, les cris qui sont sortis de son terrain de jeu n'ont pas été le bruit des foules, ou des fans de football qui applaudissaient, a rapporté le journal, mais bel et bien ceux des gémissements et des cris des gens qui ont été arrêtés par les militants de l'EI qui les ont brutalement torturés.

Asharq Al-Awsat a déclaré qu'il a finalement réussi à entrer dans la prison du stade municipal, qui, il est apparu, comprend 12 grandes salles, trois centres d'isolement, un bureau d'interrogatoire, une salle de réception du secrétaire et une prison "Al-Ikhwa" (frères) où les militants de l'EI étaient eux-mêmes emprisonnés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page