Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Algérie : l’AFP n’aura plus qu’un « envoyé spécial », faute d’un directeur de bureau accrédité (Agence Ecofin)

par Agence Ecofin 26 Octobre 2016, 07:20 AFP Algérie Médias Tension France Anticastriste Fidel Castro Impérialisme

(Agence Ecofin) - Dès janvier 2017, il n’y aura plus de directeur au bureau de l’Agence France Presse (AFP) en Algérie. L’agence indique qu’elle a prolongé le bail de l’actuel directeur, Amer Ouali, jusqu’en décembre prochain ; mais il devra ensuite quitter le pays. Un « envoyé spécial » sera nommé pour une période d’un an.

C’est la conséquence du silence des autorités algériennes, depuis juin 2016, alors qu’une demande a été introduite pour l’accréditation d’un nouveau directeur nommé en avril. Il s’agit du journaliste Denis Rousseau (photo), âgé de 60 ans, actuellement en poste au bureau AFP de Tours. Au cours de sa carrière, il a dirigé plusieurs bureaux de l’agence, notamment à Madrid de 1988 à 1992, Strasbourg de 1992 à 1996 et Cuba de 1996 à 1999.

Jusqu’ici, les autorités d’Alger n’ont rien dit à propos de leur silence sur la demande d’accréditation de Denis Rousseau. Mais celui-ci est connu pour avoir écrit un livre sur Cuba dans lequel il qualifie le régime de Fidel Castro de « dictature tropicale ». L’auteur y écrit d’ailleurs : « Le castrisme est devenu un système totalitaire au service d’un but unique : le maintien à la tête de l’Etat d’un homme et d’une caste bureaucratique et militaire, qui a lié son destin à celui du Lider maximo».

A sa nomination, le nouvel « envoyé spécial » devrait jouer le rôle de directeur.

Algérie : l’AFP n’aura plus qu’un « envoyé spécial », faute d’un directeur de bureau accrédité (Agence Ecofin)

Haut de page