Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] Le togolais Faure Eyadema réprime dans le sang son peuple comme son parrain Sassou-NGuesso au Congo (Congo-Liberty)

par Congo-Liberty 22 Août 2017, 23:31 Faure Eyadéma Sassou Nguesso Françafrique Togo Congo-Brazzaville

[Vidéo] Le togolais Faure Eyadema réprime dans le sang son peuple comme son parrain Sassou-NGuesso au Congo (Congo-Liberty)

La répression des opposants est devenue la norme en Afrique, comme on vient encore de le voir une fois de plus malheureusement ce weekend du 19 août 2017 au royaume des Eyadema au Togo.

Faure Eyadema digne fils de l’ancien tyran et sanguinaire togolais Gnasingbé Eyadema, a succédé à son père après sa mort en février 2005, suite à un coup de force, au mépris de la Constitution du pays.

Le tyranneau togolais devenu grand sur les conseils du tyran congolais Sassou-NGuesso qu’il fréquente assidûment , n’a pas hésité à massacrer des opposants qui manifestaient pacifiquement dans plusieurs villes de son pays, comme le fit Sassou-NGuesso en octobre 2015.

Le bilan est très lourd car selon les organisateurs de la journée de manifestation de l’opposition , on compte plus d’une dizaine de morts, des centaines de blessés et d’arrestations.

Les Forces de l’ordre ont tiré à balle réelle sur les manifestants à Lomé, Sokodé, Kara et à Agoe.

Une coalition de partis d’opposition demande au peuple togolais de se tenir prêt pour répondre massivement à l’appel prochain des forces démocratiques pour mettre définitivement fin au pouvoir de Faure Eyadema dit « Lomé II ».

La Rédaction

Diffusé par congo-liberty.com

*******************************************************************************

LES RAISONS DE LA JOURNÉE DE CONTESTATION  DU PEUPLE TOGOLAIS RÉPRIMÉE DANS LE SANG PAR LE DICTATEUR FAURE EYADEMA.

Le président du Parti nationaliste panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, sur une radio privée de la place hier jeudi, a fait le tour de l’actualité sociopolitique. Et rappelle deux choses essentielles, selon lui, qui sont le retour à la Constitution de 1992 et le vote des Togolais de la diaspora.

Tikpi Atchadam déclare que « la tournée de la commission de réflexion sur les réformes politiques, constitutionnelles et institutionnelles, c’est une supercherie ». Et d’ajouter que la commission présidée par Awa Nana n’a qu’une seule volonté, « écrire une nouvelle Constitution, donc une 5è République. Seulement que cette Constitution est taillée sur mesure. C’est pour Faure qu’on veut écrire cette Constitution ».

Selon lui, un nouveau dialogue entre la mouvance et l’opposition ne règlera pas le problème togolais parce qu’il y a eu déjà une kyrielle de dialogues qui n’ont rien donné ou dont les conclusions sont tout simplement arrangées dans les tiroirs. La solution passe, croit-il, par le retour de la Constitution de 1992.

L’autre aspect qu’il défend ardemment reste le vote de la diaspora. L’opposant ne comprend pas pourquoi bien que « La Constitution le reconnaisse, le code électoral le confirme…les autorités ne mettent pas les moyens » pour que les Togolais de l’étranger votent. Une injustice, crie-t-il.

Le PNP organise des marches synchronisées dans les villes du Togo et dans la diaspora ce 19 août pour réclamer ses exigences politiques.

A.H.

SOURCE : ICILOME

Haut de page