Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Suède a rejeté les critiques formulées par les Etats-Unis au sujet de la Palestine (Press TV)

par Press TV 5 Octobre 2014, 09:11 Articles de Sam La Touch Palestine Reconnaissance Suède USA Israël Stefan Lofven Margot Wallström

Margot Wallström, M.A.E de Suède
Margot Wallström, M.A.E de Suède
La Suède a rejeté les critiques formulées par les Etats-Unis au sujet de la reconnaissance d'un Etat palestinien
Article originel : Sweden dismisses US criticism over Palestine
Press TV

Traduction de l'anglais par SLT

La Suède a rejeté les critiques formulées par les Etats-Unis après que Stockholm ait annoncé un plan visant à reconnaître la Palestine en tant qu'Etat.

"Ce n'est pas aux États-Unis de décider de notre politique", a déclaré le ministre suédois des Affaires étrangères, Margot Wallström, en ajoutant que les fonctionnaires suédois s'attendaient à "recevoir des critiques" après l'annonce de leur position sur la question de la Palestine.

Le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, a annoncé lors de son discours d'investiture devant le Parlement suédois vendredi dernier que son gouvernement reconnaîtrait officiellement la Palestine comme un Etat souverain.

Les États-Unis ont réagi à l'annonce, en déclarant que la reconnaissance de Stockholm était «prématurée».

"Nous croyons que la reconnaissance internationale d'un Etat palestinien est prématuré", a déclaré la porte-parole du département d'Etat américain Jen Psaki, ajoutant: "Nous appuyons certainement un Etat palestinien, mais il ne peut venir que par une solution négociée, par un règlement des questions relatives au statut final et à la reconnaissance mutuelle par les deux parties."

Le ministre suédois des Affaires étrangères a ajouté que Stockholm "poursuivrait le dialogue constructif avec les États-Unis pour expliquer les motivations et les raisons" de sa décision.

Israël a également réagi à la décision en convoquant l'ambassadeur de Suède en Israël pour des réprimandes qui devraient avoir lieu lundi prochain.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a déclaré samedi qu'il était désolé que le premier ministre de la Suède se soit "hâté" de faire des déclarations au sujet d'un Etat palestinien.

Le vendredi, le négociateur palestinien Saeb Erekat a salué la prise de position de Löfven et déclaré : "Nous espérons que tous les pays de l'Union européenne prendront la même décision courageuse et remarquable ... car il n'y a aucune raison de ne pas reconnaître l'Etat palestinien."


Dans une démarche similaire, les législateurs britanniques seront appelés à voter sur une motion demandant au Royaume-Uni de reconnaître l'Etat palestinien, selon The Guardian.

Le 29 novembre 2012, 193 membres de l'Assemblée générale des Nations Unies ont voté pour élever le statut de la Palestine à l'Etat d'observateur non-membre.

Les Palestiniens cherchent à créer un Etat indépendant sur ​​les territoires de la Cisjordanie, d'Al-Qods-Est, et dans la bande de Gaza et exigent qu'Israël se retire des territoires palestiniens occupés.

Tel-Aviv, cependant, a refusé de revenir aux frontières de 1967 et n'est pas disposé à discuter de la question d'Al-Qods.

Haut de page