Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon des ONGs, les firmes britanniques pourraient être liées à des pratiques d'esclavage, de meurtres et de pollution

par Sam La Touch 1 Avril 2015, 20:18 Articles de Sam La Touch Grande-Bretagne Multinationales Esclavage RDC Glencore

Des centaines d'entreprises britanniques opérant à l'étranger pourraient être impliquées dans de graves violations des droits de l'homme telles que l'esclavage moderne, la dispensation de salaires précaires renforçant le niveau de la pauvreté, des passages à tabac, des meurtres et des dommages environnementaux, selon une ONG internationale.

Un rapport publié mercredi par Human Rights Resource a révélé que les entreprises britanniques ont de lourdes répercussions sur les communautés et les individus à travers le monde.

L'étude de l'ONG suggère que les entreprises britanniques sont liées aux scandales des droits humains à travers le monde, dont beaucoup se produisent dans les "pays en développement".

Cette recherche a révélé que la mauvaise conduite est aggravée par des «failles importantes» dans la réglementation britannique qui laisse les victimes dans les pays étrangers sans défense contre la "négligence ou les imprudences" des pratiques de ces entreprises.


Loin des yeux, loin du cœur ?
Le Centre de ressources surveille les impacts sur les droits de l'homme de plus de 6000 entreprises dans plus de 180 Etats. Lorsque des préoccupations droits de l'homme sont révélées par des civils, ceux-ci questionnent les entreprises en question.

Depuis 2005, le Centre de ressources a contacté 303 entreprises basées au Royaume-Uni à travers le monde sur les allégations de violations des droits de l'homme.

Le rapport de l'ONG a révélé que la majorité de ces allégations concerne les pratiques des entreprises britanniques à l'étranger, en particulier dans le Sud. Ce rapport révèle les "importantes faiblesses de la politique du gouvernement britannique et de son action sur les entreprises et les droits humains."

Bien que la conduite des entreprises en Grande-Bretagne soit réglementée, les pratiques irrégulières des sociétés britanniques opérant régulièrement à l'étranger "restent impunies", a déclaré l'ONG.


Le Centre de ressources a averti que les victimes des "abus commis par les entreprises" ont un accès diminué à la justice en Grande-Bretagne, en particulier depuis que le gouvernement de coalition a modifié la Loi 2012 sur l'aide juridique, les sentences et les peines des délinquants.

Le rapport de l'ONG a indiqué que les entreprises britanniques opérant dans l'industrie extractive nécessitaient "d'être surveillées de manière urgente."

Les "allégations contre les entreprises extractives constituent 47% du total des infractions présentées par les entreprises du Royaume-Uni," a-t-il dit.

"Alors que Londres est devenue une plaque tournante mondiale pour les industries minières et extractives, ces entreprises sont souvent impliquées dans certaines des allégations les plus flagrantes des violations des droits de l'homme, y compris les enlèvements, les meurtres, et la pollution à grande échelle."

L'ONG a investigué une firme britannique, telle que Glencore, en ce qui concerne sa conduite en République démocratique du Congo (RDC).

Parmi les accusations portées contre cette entreprise figuraient des allégations qu'elle avait contaminé l'approvisionnement en eau des communautés locales, et avait été liée à des passages à tabac et des meurtres commis par la police.

Glencore a insisté pour dire qu'il "s'est engagé à respecter les droits humains", et a réfuté les allégations selon lesquelles il "manipule la réglementation de la RDC pour répondre à ses intérêts."

Le rapport du Centre de ressources a également pointé les liens des entreprises du Royaume-Uni avec des allégations de violations des droits du travail, en particulier dans l'industrie de la mode. Les allégations d'esclavage moderne sont également apparues dans cette étude.


"Les entreprises britanniques sont liées à des allégations de violations des droits du travail et d'esclavage moderne, en particulier à travers des chaînes d'approvisionnement mondiales complexes", a déclaré le rapport.

Source : British firms could be linked to slavery, murder and ecological abuse overseas – NGO

commentaires

Haut de page