Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poutine: « Il est trop tôt pour parler d’un engagement militaire de la Russie contre l’EI en Syrie (ASI)

par Sylvia Cattori 5 Septembre 2015, 16:16 Syrie Russie EI Intervention

Le président Vladimir Poutine répond ici à ceux qui prétendent que la Russie est en train d’intervenir militairement en Syrie. ASI

Vladimir Poutine a affirmé le 4 septembre qu’il était encore trop tôt pour parler d’un engagement militaire de la Russie en Syrie pour combattre l’organisation terroriste «Daech», indiquant avoir évoqué avec son homologue américain Barack Obama et d’autres dirigeants la création d’une coalition internationale contre l’extrémisme et le terrorisme.

Interrogé sur un éventuel engagement militaire de la Russie contre «Daech», M. Poutine a répondu:

«Nous envisageons diverses options, mais ce dont vous parlez n’est pas au programme. Il est prématuré de dire que nous sommes prêts à y aller là, tout de suite», a-t-il déclaré. Tout en rappelant toutefois :

«Nous fournissons déjà à la Syrie une aide assez sérieuse en équipement militaire, en formation de leurs troupes que nous armons».

Vladimir Poutine, qui s’exprimait en marge d’un forum économique à Vladivostok, n’a pas donné de détails sur le niveau ou les conditions de cette formation militaire ou sur la présence pour cela d’instructeurs russes. Il a également estimé que les frappes aériennes américaines contre les positions du groupe terroriste «Daech» étaient inefficaces :

«Jusque-là, l’efficacité de ces frappes aériennes est faible».

Moscou, qui soutient fermement le régime syrien, prône par ailleurs une coalition élargie comprenant notamment la Turquie, l’Irak, l’Arabie saoudite mais aussi l’armée régulière syrienne pour lutter contre le groupe Daech en Syrie. La Russie tente depuis des mois de convaincre les pays occidentaux de s’allier à Damas pour lutter contre ce groupe», sans succès jusqu’à présent.

Vladimir Poutine a également précisé :

«Nous voulons vraiment créer une sorte de coalition internationale pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme».

«Nous avons des consultations avec nos partenaires américains à ce sujet. J’ai personnellement abordé cette question avec le président Obama».

AFP/ASI – 4 septembre 2015

Bref rappel sur l’origine de cette prétendue intervention russe qui a soulevé de nombreuses interrogations

– Le 17 août le journal officiel RG rapporte que « six premiers jets de combat MIG-31 ont atterri à Damas »: http://www.rg.ru/2015/08/17/postavki-site.html

– Le 24 août Thierry Meyssan (s’est-il fondé sur le journal RG sans le nommer ?) parle de « l’entrée de l’armée russe dans la guerre contre la Syrie », de la livraison de « Six Mikoyan-Gourevitch MiG-31 » et de l’arrivée à Damas « de nombreux conseillers militaires»

– Le 31 août le site israélien Ynetnews affirme que « la Russie a commencé son intervention militaire en Syrie », qu’il y a des jets russes dans le ciel syrien et que « dans les semaines qui viennent des milliers de militaires russes se préparent à atterrir en Syrie »: http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4696268,00.html

– Le 1er septembre le Daily Beast, rapporte que la « Russie met le pied sur le sol syrien »:http://www.thedailybeast.com/articles/2015/09/01/russia-puts-boots-on-the-ground-in-syria.html

- Le 1er septembre http://arretsurinfo.ch/vecernje-novosti-la-russie-a-commence-a-positionner-des-avions-et-des-helicopteres-de-combat-en-syrie/ reprend cette information « brûlante », tout en demeurant sur la réserve quant à son fondement et diffuse dans les heures qui suivent les démentis de la Russie.

Silvia Cattori |5 septembre 2015

commentaires

Haut de page