Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Côte d’Ivoire épinglée dans l’enquête sur le putsch de Diendéré: Les putchistes ont reçu 160 millions CFA sont venus de la Côte d’Ivoire (Eburnienews)

par Salif Coulibaly 28 Novembre 2015, 19:16 Côte d'Ivoire Burkina Faso Coup d'Etat Diendere

La commission d’enquête sur le coup d’Etat de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle a mené des investigations sur toute l’étendue du territoire national burkinabè. Pour les besoins de l’enquête, la commission a auditionné plus de 200 personnes parmi lesquelles des blessés, des personnes qui ont vu leurs biens saccagés et la hiérarchie militaire.

Selon Simplice Poda, le président de la commission d’enquête, l’enquête aurait permis d’identifier plusieurs personnes impliquées dans ce putsch qui a fait quinze morts et de nombreux blessés.

« Nous avons identifié des personnes qui sont susceptibles (d’être impliquées dans le putsch). Cela ne fait pas d’eux des coupables, précise-t-il. Ils bénéficient de la présomption d’innocence, mais nos investigations nous ont permis quand même d’identifier des personnes qui soit sont commanditaires de ce coup d’Etat, soit complices ou exécutants», a-t-il annoncé jeudi devant la presse après avoir remis le rapport au Premier ministre Isaac Zida à Ouagadougou.

Selon la “Lettre du continent“, le rapport dont le contenu n’a pas été dévoilé, indique que les appuis extérieurs au coup d’Etat de Gilbert Diendéré à Ouagadougou, le 16 septembre, ne font aucun doute. En la matière, le rapport épingle la Côte d’Ivoire, assure “la Lettre du continent”. En effet, il en ressort que pour financer le Coup d’État de Gilbert Diendéré au Burkina Faso, 160 millions CFA sont venus de la Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire épinglée dans l’enquête sur le putsch de Diendéré: Les putchistes ont reçu 160 millions CFA sont venus de la Côte d’Ivoire (Eburnienews)

Sans cité nommement Guillaume Soro, le rapport de 34 pages semble également authentifier la fameuse bande d’écoutes téléphoniques qui a fait le buzz des réseaux sociaux. En effet, le rapport confirme le fait que Djibril Bassolé aurait bien reçu des fonds en provenance de Côte d’Ivoire pour financer « la résistance des militaires du Régiment de sécurité présidentiel (RSP)», selon la Lettre du continent. Toutefois, Gilbert Diendéré refuse de préciser de qui venaient «ces fonds », indique le rapport.

Toujours selon ce rapport, Fatimata Diawara et d’autres personnalités « sont entrés en contact avec des officiers supérieurs de l’armée de Côte d’Ivoire pour soutenir le Général de Brigade Gilbert Diendéré.»

commentaires

Haut de page