Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le plus grand magasin d'Europe, le KaDeWe de Berlin, supprime les produits israéliens de ses étals (RT)

par Russia Today 22 Novembre 2015, 14:02 Allemagne BDS Israël Boycott KaDeWe Berlin

 © Tobias Schwarz Source: Reuters

© Tobias Schwarz Source: Reuters

Le célèbre centre commercial de Berlin a retiré certains produits israéliens de ses rayons afin de procéder à un re-étiquetage, suite à la décision de l'UE de marquer les produits provenant des colonies israéliennes.

Dans une interview au magazine allemand Der Spiegel publié vendredi, la porte-parole de cet établissement prestigieux, Petra Fladenhofer, a affirmé que «les produits seront remis en rayon une fois que l'étiquetage aura été effectué», sans préciser quels étaient les produits concernés.

En revanche, un autre grand magasin, la Galeria Kaufhof, qui possède plusieurs magasins dans la capitale allemande, et notamment à la station de métro Alexanderplatz, à l'Est de la ville, a choisi au contraire de laisser en place tous les produits israéliens disponibles dans ses boutiques.

Un porte parole de l'enseigne a indiqué que le magasin n'était «pas responsable de l'étiquetage et se refusait à stigmatiser telle ou telle marque en fonction de sa provenance pour des questions d'idéologie ou de religion».

La Galeria Kaufhof vend des produits israéliens fabriqués en Cisjordanie et dans le Golan, tels que SodaStream, cosmetics Ahava et d'autres.

Le somptueux KaDeWe est, lui, situé dans l'ancien Berlin Ouest, et son ouverture date de 1907. Il occupe 60 000 mètres carrés sur huit étages et abrite 2 000 boutiques vendant des centaines de milliers de produits.

Plus tôt ce mois-ci, la Commission européenne a adopté une mesure sur l'étiquetage des marchandises en provenance des territoires occupés par Israël après la guerre des Six Jours de 1967.

Ses lignes directrices stipulent que l'UE ne reconnaît pas la souveraineté d'Israël au-delà des frontières de juin 1967, quel que soit le statut conféré à ces territoires par la loi israélienne, et que la réglementation de l'UE devra désormais refléter cette position.

Haut de page