Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mise sous tutelle coloniale de la Fondation pour l'Islam de France

par SLT 31 Août 2016, 05:40 Chevenement Islam de France néocolonialisme Colonialisme François Hollande France Articles de Sam La Touch

La mise sous tutelle coloniale de la Fondation pour l'Islam de France

Choisi à la tête de la Fondation pour l'Islam de France par l'impérial socialiste François Hollande (le pape du néocolonialisme en Afrique ayant su au prétexte de la lutte contre le terrorisme assouvir les souhaits du lobby militaro-industriel françafricain ; c.a.d. déployer massivement l'armée française dans son pré-carré africain), Chevènement n'en finit plus de multiplier les bévues à l'égard des minorités dites visibles de France. Ce souverainiste endiablé, ancien préfet d'Oran en 1962, auteur du célèbre terme "sauvageon" pour désigner certains jeunes de France dans la digne tradition coloniale n'est, comme tout le monde le sait, pas Musulman. Le choix d'un non Musulman à la tête de la Fondation pour l'Islam de France par le chef de guerre français est déjà un indice sérieux de sa façon de gérer le culte musulman en France. En clair, la question musulmane est sans doute trop sérieuse pour la laisser gérer par des Musulmans. Et Chevènement se retrouve ainsi nouveau préfet de l'Islam après avoir été dans les années soixante préfet d'Oran dans l'Algérie française durant les "évènements". Ce choix est selon certain, une volonté politique de François Hollande d'écarter Chevènement des présidentielles. Mais à quel prix ?
Aussitôt à la tête de cette nouvelle fondation, le Che français a annoncé la petite musique coloniale avec laquelle il entend administrer cette institution en conseillant aux Musulmans de se faire discret et de recourir à la "raison naturelle".

"Les musulmans, comme tous les citoyens français, doivent pouvoir pratiquer leur culte en toute liberté. Mais il faut aussi qu'ils comprennent que, dans l'espace public où se définit l'intérêt général, tous les citoyens doivent faire l'effort de recourir à la raison naturelle. Le conseil que je donne dans cette période difficile - comme le recteur de la mosquée de Bordeaux - est celui de discrétion" (Le Parisien 15.08.16).

Des propos aussitôt applaudis par le Premier ministre français Manuel Valls qui a également contribué à sa nomination.


Mais Chevènement ne s'est pas arrêté en si bon chemin et vient de faire une saillie dont il a le secret à propos de la nationalité française disparue dans certaines contrées du département de la Seine Saint-Denis. Alors que 75% des habitants de la Seine Saint-Denis sont de nationalité française, il a déclaré sur France inter :
"Il y a à Saint-Denis par exemple, 135 nationalités, mais il y en a une qui a quasiment disparu".

La mise sous tutelle coloniale de la Fondation pour l'Islam de France

Encore un beau casting de l'Elysée qui ne nous enlèvera pas l'impression que la Fondation pour l'Islam de France a été mise sous (une forme de) tutelle néocoloniale de l'Etat au prétexte de lutter contre le terrorisme, le salafisme et l'influence du Qatar et de l'Arabie saoudite dont la France est l'un des premiers vendeur d'armes au monde. En attendant la réforme de la loi 1905 sur la laïcité ?

Haut de page