Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JO 2016. Sifflé par le public brésilien, Riner a-t-il gagné avec la mansuétude de l'arbitre ? (vidéo)

par SLT 13 Août 2016, 11:53 Teddy Riner Hisayoshi Harasawa JO 2016 Judo Arbitrage Bresil Articles de Sam La Touch

JO 2016. Sifflé par le public brésilien, Riner a-t-il gagné avec la mansuétude de l'arbitre ? (vidéo)

Teddy Riner, le plus grand champion de judo de tous les temps - double champion olympique et octuple champion du monde à seulement 27 ans, invaincu depuis 6 ans - a été sifflé par le public brésilien à l'issu de son combat contre le Japonais, Hisayoshi Harasawa. A l'issu d'un combat en apparence très statique et défensif, Teddy Riner a décroché l'or olympique et a ainsi conservé son titre acquis en 2012. Les sifflets sont en lien avec l'hostilité du public après qu'il ait battu le Brésilien Rafael Silva en quart de finale, Riner a été sifflé en demi-finale et en finale. Mais ces sifflets pourraient-ils aussi à voir avec l'arbitrage du match ?

Par deux pénalités, l'arbitre a désavantagé d'entrée de jeu le Japonais le plaçant dans une position très délicate face à un adversaire plus physique et plus expérimenté que lui. Harasawa a donc du remonter ce handicap en se montrant plus offensif plaçant Riner dans une position d'attente et de défense plus confortable se contentant de gérer ses avantages, ce que son adversaire n'a pu surmonter. A la fin du combat, Harasawa perd par deux pénalités contre une, à savoir les pénalités donnés par l'arbitre suite aux fautes imputées à Harasawa. Il semble que les fautes sanctionnées par l'arbitre contre Harasawa ne l'ont pas été lorsqu'elles étaient similaires contre Riner.

Déroulement du combat (cf vidéo) :
Dès le début de jeu, dans les 10 premières secondes de jeu (12" sur la vidéo), le Japonais se jette par terre face à la pression de Riner, ce qui est interprété comme un refus de combattre. Harasawa prend une pénalité le plaçant dès lors dans la nécessité de faire chuter Riner pour remonter ce handicap. Une pénalité bien sévère. une minute plus tard (1'12" sur la vidéo), l'arbitre réinflige une pénalité à Harasawa après que celui-ci face à la poussée de Riner se soit mis à terre. Quarante secondes plus tard (1'52" sur la vidéo), c'est au tour de Riner de se jeter par terre en dehors du tatami face à la pression du japonais mais celui-ci n'écopera pas de pénalité. On est donc à deux pénalités particulièrement sévères pour Harasawa contre aucune à Riner. Puis à nouveau 2 minutes plus tard (3'55" sur la vidéo), Riner après avoir tenté une prise sur le japonais se jette par terre mais ne prend pas de pénalité. Dès lors, le japonais ne pourra surmonter son handicap et s'inclinera à l'issu du temps réglementaire à cause de ses deux pénalités bien sévères. A 30 secondes de la fin (5'15"), Riner prendra quand même une pénalité toute aussi sévère pour non combativité puis de manière incroyable le Japonais prendra lui aussi une pénalité 10 secondes plus tard pour une faute de prise de ceinture (5'25") qui sera aussitôt annulée. Harasawa s'incline par 2 pénalités contre 1. L'arbitre dans ce match a fait la différence. On pourra toujours reprocher au Japonais de ne pas s'être battu suffisamment âprement !

Haut de page