Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Corbyn fustige le soutien britannique à la «dictature saoudienne» (Press TV)

par Press TV 26 Octobre 2016, 16:10 Corbyn Arabie Saoudite Grande-Bretagne Collaboration Yemen Crimes contre l'humanité Crimes de guerre Dictature

 
Corbyn fustige le soutien à la « dictature saoudienne ». ©AFP #Yémen
Corbyn fustige le soutien à la « dictature saoudienne ». ©AFP #Yémen

S’exprimant devant les parlementaires britanniques, ce mercredi 26 octobre, le chef de l’opposition, a condamné l’Arabie saoudite pour les bombardements au Yémen.  

Selon l'agence Fars, Jeremy Corbyn s'est aussi attardé sur les droits bafoués des femmes et les supplices infligés aux citoyens de l'Arabie saoudite, après avoir qualifié de "violation des droits de l'homme" les bombardements saoudiens du Yémen.

Mettant en cause les actions saoudiennes et interrogeant la Première ministre Theresa May, Jeremy Corbyn a souhaité savoir si le gouvernement britannique allait poursuivre son soutien à la candidature de l'Arabie saoudite pour devenir membre du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. 

Pour répondre à cette question, la Première ministre a déclaré que son gouvernement n'avait nullement l'intention de revoir ses relations avec l'Arabie, car il s’agit, selon elle, de « relations importantes, notamment dans le domaine de la lutte antiterroriste ».

Déplorant la guerre qui s'éternise au Yémen, Corbyn a déploré les négligences de Londres vis-à-vis de cette guerre. Il a rappelé que les bombes qui tuent quotidiennement des civils, dont des enfants, au Yémen, sont larguées par des pilotes formés au Royaume-Uni. Il a, par ailleurs, fait appel à l'intervention du gouvernement britannique pour venir en aide au peuple yéménite.

Discrète, quant à elle, Theresa May -au lieu de répondre directement à la question- est revenue sur sa récente rencontre avec les autorités émiraties sur un règlement pacifique de la crise au Yémen et la prolongation de la trêve.  

Corbyn fustige le soutien britannique à la «dictature saoudienne» (Press TV)

Haut de page