Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] Les parents d’Alexandre Prokhorenko, soldat russe mort en héros en Syrie s’adressent à François Hollande (Russia Today)

par Russia Today 19 Novembre 2016, 18:18 Alexandre Prokhorenko Russie France François Hollande Syrie

Les parents du jeune lieutenant russe, qui avait appelé l’aviation à bombarder sa position alors qu’il était cerné par Daesh à Palmyre, exhortent dans une lettre le président de la République à s’unir aux efforts internationaux contre le terrorisme.
 

«Monsieur le président, vous, père de quatre enfants, pouvez comprendre la profondeur de notre douleur, et le fait qu’il n’y a rien de plus terrifiant dans la vie que la perte d’un enfant», ont écrit à l’attention du président français François Hollande le père et la mère d’Alexandre Prokhorenko. Ce jeune soldat russe, avait trouvé la mort en héros sur le front syrien en se sacrifiant alors qu’il était cerné par les forces de l’Etat islamique (EI).

Le défunt lieutenant russe, Alexandre Prokhorenko

Le défunt lieutenant russe, Alexandre Prokhorenko

Dans cette lettre, citée par l’agence russe Tass, les parents en deuil appellent le chef d’Etat français à renforcer la coopération internationale au service de la lutte contre le terrorisme – et en particulier, semblent-ils suggérer, en Syrie, où leur fils est décédé : «Sacha [diminutif russe d’Alexandre] a donné sa vie pour empêcher les terroristes de commettre des meurtres en Russie, en France et ailleurs, afin que nos pays soient en paix et ne connaissent pas la peur.»

Le texte a été lu à haute voix par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, qui, profondément émue, a failli éclater en sanglots à sa lecture.
 

Un jeune héros russe tombé à Palmyre

C’est effectivement contre les terroristes de Daesh que le jeune lieutenant de l’armée russe se battait, près de la cité antique syrienne de Palmyre, lorsqu’il a trouvé la mort, en mars dernier. Le militaire de 25 ans avait préféré ordonner à l’aviation de bombarder sa position, alors qu’il était encerclé par les djihadistes de l’Etat islamique, plutôt que de tomber entre leurs mains. Une résolution héroïque qui avait conduit les médias internationaux à le surnommer «Rambo russe».

La bravoure du jeune militaire défunt a également été reconnue par les autorités de sa patrie, qui lui ont remis la distinction de Héros de la Russie à titre posthume. La ville d’Orenbourg, dans la région méridionale du pays dont il était originaire, a en outre pris la décision de nommer l’une de ses rues selon son patronyme, tandis qu’une école du village de Gorodki, dans le même district, a pris son nom.

 

Des Français confient leurs médailles aux proches de Prokhorenko

En France aussi, le courage du lieutenant russe a été salué : des citoyens de la République ont transmis leurs médailles militaires à la veuve et aux parents du défunt, parmi lesquels deux retraités ayant confié des décorations datant de la Seconde Guerre mondiale, et un couple ayant envoyé sa Légion d’honneur.

De même, un octogénaire français a remis à la famille du jeune officier russe mort en héros la Légion d’honneur de son père.

Haut de page