Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bataille d'influence entre la Chine et les USA en Angola (AFP)

par AFP 8 Mai 2014, 09:12 Angola Chine USA

Bataille d'influence entre la Chine et les USA en Angola (AFP)
Bataille d'influence entre la Chine et les USA en Angola

AFP

LUANDA, 7 mai 2014 (AFP) - Deuxième producteur de pétrole d'Afrique et pays en forte croissance, l'Angola est au centre d'une lutte d'influence entre la Chine et les Etats-Unis, qui lorgnent tous deux sur un continent en plein essor, riche en ressources naturelles.

Pour preuve, les visites à la suite de dirigeants des deux puissances. Jeudi, la capitale angolaise Luanda doit accueillir le Premier ministre chinois Li Keqiang pour une visite officielle de 48 heures, trois jours seulement après la venue du chef de la diplomatie américaine, John Kerry.

"L'intention de Barack Obama comme de la Chine est de diversifier les échanges avec l'Angola afin d'approfondir la coopération avec le pays et, plus largement, avec l'Afrique", souligne Vicente Pinto de Andrade, professeur d'économie à l'université catholique angolaise.

Pour le moment, la compétition entre les deux puissances tourne à l'avantage de Pékin. La Chine achète près de 40% du brut angolais, quand l'Angola est son premier terrain d'investissement en Afrique.

Depuis la fin de la guerre civile en Angola en 2002, la Chine aurait accordé près de 14,5 milliards de dollars de crédits à Luanda et les échanges commerciaux bilatéraux en 2012 ont atteint 37,5 milliards de dollars, selon les derniers chiffres communiqués par son ambassade en Angola.

Résultat: Pékin a rendu possible la reconstruction éclair de l'Angola, en réalisant, entre autres, des centaines de kilomètres de routes, des aéroports, un stade de football pour la Coupe d'Afrique des nations de 2008 et des villes nouvelles. Plus de 300.000 ouvriers chinois seraient présents dans le pays.

"A l'époque, ni les Américains, ni les Européens n'ont voulu nous aider. Seule la Chine a répondu à notre appel et elle l'a fait avec force", rappelle José Carlos Gomes, le président de la société du Chemin de fer de Benguela, dont les 1.344 kilomètres de voies ont été rénovés par le groupe chinois CR-20.

Les Etats-Unis, aujourd'hui deuxième partenaire commercial de l'Angola devant le Portugal, le Brésil et l'Afrique du Sud, sont bien décidés à faire oublier cette absence. Ils présentent désormais Luanda comme un allié de premier plan sur le continent, jouant un rôle clef dans la résolution des conflits...

Lire la suite

Bataille d'influence entre la Chine et les USA en Angola (AFP)

commentaires

Haut de page