Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon Poutine, l'Ukraine "glisse vers le chaos" à la suite du "coup d'état anticonstitutionnel" soutenu par l'Occident

par Sam La Touch 25 Mai 2014, 05:03 Articles de Sam La Touch Ukraine Russie OTAN Poutine CNBC Interview de Poutine Coup d'Etat Occident

Dans un entretien à CNBC, Poutine explique que la crise en Ukraine est liée au coup d'Etat organisé par les pro-européens avec le soutien occidental. Il déclare aussi que même si il respectera, pour sortir de cette crise, les résultats issus des prochaines élections organisées par le pouvoir de Kiev, celui-ci est illégitime et que le président Ianoukovitch au regard de la constitution ukrainienne est toujours le président des Ukrainiens.

Extrait de l'entretien avec CNBC, (voir la vidéo plus bas)

"...Ce qui s'est passé (en Ukraine) était un coup d'Etat. Nommez cela comme vous voulez, mais la force a été utilisée, des rebelles ont été utilisés... Il faut être très prudent lorsqu'il s'agit de constitutions et des changements ou des transformations dans les Etats nouvellement formés. Ce qui se passe à présent en Ukraine est le chaos, le pays glisse vers le chaos...L'Occident a appuyé le coup d'Etat anti-constitutionnel..."

"...Nous comprenons tous et nous voyons tous que les gens en Ukraine veulent voir leur pays sortir de cette crise qui n'en finit pas. Et nous respecterons le choix que le peuple ukrainien fera. Nous surveillerons de très près ce qui se passera, mais il serait plus sage de faire ce que le président Ianoukovitch et l'opposition ont convenu à Kiev le 21 février dernier. Et ils ont accepté d'organiser un référendum et d'adopter une nouvelle constitution, puis en fonction de cette nouvelle constitution, d'élire le Président et les membres du Parlement. Imaginez ces élections présidentielles qui ont lieu en Ukraine aujourd'hui. Je ne sais pas si vous savez, mais en conformité avec la Constitution d'aujourd'hui, elles ne seraient pas légitimes, parce que Ianoukovitch reste le Président élu. Il n'a pas été exclu du pouvoir légitimement, il n'y a que quatre possibilités. Soit la mort, même si certains ont voulu sa mort. Soit un empêchement liée à la maladie, mais aucun empêchement de ce genre n'a eu lieu sous la constitution. Et quatrièmement, la résignation. Et le président est censé demandé la démission du Parlement, mais rien de tout cela ne s'est passé. Ainsi, selon la constitution, il est toujours Président. Alors, pourquoi créer de nouveaux problèmes qui remettrait en cause la légitimité de l'élection ? Ce ne serait pas plus facile de tenir un référendum en premier ? Assurez-vous que les droits des personnes dans le sud et l'est sont protégés. Expliquer leur, donner leur des garanties que leurs droits légitimes seront protégés. Et après cela, organiser des élections avec un mandat approprié pour gouverner le pays. Mais ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui à Kiev ont choisi de faire les choses différemment. Mais je tiens à souligner que nous voulons voir un apaisement de la situation, et nous respecterons le choix que le peuple ukrainien fera...."

commentaires

Haut de page