Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ghana : forts soupçons de matchs truqués (Mettro News)

par Alain Gbert 1 Juillet 2014, 23:34 Mondial 2014 Match truqué Ghana

Ghana : forts soupçons de matchs truqués (Mettro News)
Ghana : forts soupçons de matches truqués
Par Antoine GIbert
Metro News

MONDIAL 2014- Quelques heures avant le match Brésil-Cameroun, la FIFA craint des malversations dans le cadre de paris truqués. Lundi matin, le Daily Telegraph révèle que les soupçons sur des matches internationaux sont justifiés. Le quotidien anglais révèle dans son édition du jour l'existence de paris truqués très présents au Ghana.

La FIFA a raison de se méfier des paris autour du match de lundi soir entre le Cameroun et le Brésil car l'existence d'arrangement dans le monde du football serait plus courante que l'on ne l'imagine, selon le Daily Telegraph.

Au lendemain du nul entre l'Allemagne et le Ghana (2-2), le journal britannique place la Fédération ghanéenne au centre la polémique. Des enquêteurs du quotidien se sont ainsi fait passer pour des investisseurs intéressés par "l'arrangement'' d'une rencontre et ont réussi à rencontrer trois personnages au centre du système de corruption. Le premier se nomme Christopher Forsythe, un agent FIFA, accompagné par Obed Nketiah et Kwesi Nyantakyi, respectivement dirigeant et président de la Fédération ghanéenne de football.

125.000 euros pour un match truqué et l'arbitre de votre choix

Lors d'un entretien en caméra cachée, on en apprend plus sur cette pratique. Pour mettre en place un match truqué, 125.000 euros seraient nécessaires. Et à ce prix les ''investisseurs'' peuvent choisir leurs arbitres. Ce genre de tricherie arriverait même en Angleterre selon l'agent FIFA.

Cette bombe médiatique arrive après que des hommes d'affaires de Singapour ont été jugés coupables d'avoir voulu truquer des rencontres en Angleterre. Les trois personnages interrogés par la police menant son enquête, nient être coupables.

La défense des Ghanéens mise à mal

Nyantakyi explique n'avoir jamais lu le contrat en question. Quant à Forsythe, il jure que ces propositions malhonnêtes étaient "un fragment de l'imagination, parce que je suis trop naïf et que je ne sais pas comment les matches peuvent être arrangés. Ce sont des promesses, juste pour obtenir quelque chose de votre part ". Des journalistes du Daily Telegraph, il n'aura finalement obtenu que des ennuis.

commentaires

Haut de page