Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MONDE : L’Europe face aux immigrés: l’Africain une fois de plus ignoré (Les Echos du Faso)

par Thomas Niger 14 Septembre 2015, 15:05 Afrique Migrants Europe Discrimination

On ne peut s’empêcher de percevoir la part minime voire inexistante des nombreux immigrés africains qui font en permanence l’actualité dans l’élan de solidarité européen. L’exclusion qui est partout honnie dans le monde ne ressemble pas à la civilisation européenne actuelle. Et pourtant…! La copie mérite certainement d’être revue par le Saint-Siège et les Etats européens.

Dans cette affaire d’immigration, l’on remarque en effet que les Européens ouvrent leurs frontières volontiers à des migrants d’une autre aire géographique que l’Afrique. Les hôtes ne sont pas des Africains noirs de peau, faut-il le signaler. Ces portes qui s’ouvrent si miraculeusement aux autres ces jours-ci, on les a longtemps, et jusqu’à présent d’ailleurs, fermées aux Africains. Ils sont morts par milliers en voulant traverser le Sahara, puis la Méditerrané. Ceux qui ont eu la chance d’entrer en Europe mais qui ont eu la malchance d’être »repêchés » ont été rapatriés manu militari dans des avions charters. Est-ce à cause de la platitude de leur nez? Est-ce à cause de leur teint basané? Il ne faut pas invoquer les régimes d’Assad ou Daesh! Ici aussi, il y a eu la famine, les guerres et il y a le cousin de Daesh, Boko Haram.

Deux poids deux mesures? Disons clairement les choses: on dirait que les Européens ne sentent pas très bien les coloured, le noir étant la seule couleur applicable à une peau comme signe distinctif. Le blanc donc n’est plus une couleur, ni le rouge, ni le jaune! Autant reprendre les termes du passé. Ils sont restés nègres, fils d’esclaves, etc. Le mal de peau est encore vivace et permanent. Laissé-pour-compte une fois de plus, le Negro au gros nez aplati. L’immigration choisie se choisit des hommes différents du Noir. Il faut qu’il prouve que ce n’est plus un singe par des longues études ou des compétences athlétiques? Ce serait donc une affaire de forme de nez et des zones géographiques. C’est, en tout cas, ce que ça donnerait à penser, si l’élan de solidarité européen reste exclusif par rapport à nos frères noirs qui restent de tous ceux qui sont morts en mer.

Le Pape François serait bien inspiré de refaire un autre discours, s’il ne veut pas être compris de travers. Qu’il dise clairement, «accueillez tout le monde, et pour éviter toute sélection basée sur des stigmatisations cachées, je vais donner l’exemple en accueillant au Vatican une famille de réfugiés noirs sud saharienne.» Cela va bousculer les consciences mal orientées sur la question. Quand les nazis voulaient conduire les Juifs aux fours, ils les séparaient des autres.

Aujourd’hui, c’est ce que ressentent les Africains face à la pratique européenne malgré les beaux discours. Naziste l’Europe? Ou raciste? A Dieu ne plaise!

L’Europe a les moyens d’éviter les nombreuses morts d’immigrés en haute mer, elle peut se montrer plus humaniste à l’égard de tous les immigrés, elle peut se montrer plus digne en évitant les traitements inhumains et dégradant sur son sol. Qu’elle fasse donc preuve de plus de grandeur dans ce dossier qui se présente par ailleurs comme un défi lancé à son progrès civilisationnel. Le cœur de la Madone, auquel fut confiée l’Europe entière depuis le Pontificat de Jean Paul II, ne saignerait-il donc plus pour ses fils noirs d’Afrique? C’est au souverain Pontife François de parler à ses ouailles d’Europe. Pour la dignité humaine sans distinction de races.

© lesechosdufaso.net : Thomas Niger

commentaires

Haut de page