Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Belgique. Record de ventes d’armes à l’Arabie Saoudite (Courrier international)

par Courrier international 16 Janvier 2016, 11:06 Belgique Arabie Saoudite Armes Vente

Arabie Saoudite est le plus gros acheteur d’armes wallonnes – une relation commerciale peu reluisante, mais qui fournit de nombreux emplois à cette région belge. Et qui demeure bien moins significative que celle qui lie le royaume saoudien à la France.

Des licences pour 4,3 milliards d’euros, c’est un record : la Wallonie (l’une des trois régions belges, avec la Flandre et Bruxelles) n’a jamais vendu autant d’armes qu’en 2014, constate Le Soir à l’appui de chiffres officiels.

Un gros contrat se distingue et suscite un certain malaise : il s’agit d’une licence d’un poids de 3,2 milliards d’euros accordée pour 15 ans par une entreprise wallonne à une société canadienne. Le journal belge explique :

Dans toutes les statistiques officielles wallonnes, [ce contrat] est comptabilisé comme une livraison au Canada. Sauf que les tourelles-canons envoyées au Canada pour y être assemblées sur des véhicules légers blindés seront ensuite livrées… à l’Arabie Saoudite.”

“Il y a de sérieuses questions à se poser” sur l’utilisation qui sera faite de ces équipements dans le cadre de l’intervention saoudienne au Yémen, pointe le directeur adjoint du Groupe d’experts pour la paix et la sécurité (Grip), interrogé par Le Soir. “Le jour où l’Arabie décidera d’y envoyer des chars, nos armes seront là-bas”, complète le directeur belge d’Amnesty International au micro de la RTBF.

Riyad, premier client en armement de la Wallonie

D’autant plus, ajoute l’expert du Grip, que le royaume saoudien viole “le droit de la guerre et le droit humanitaire dans le cadre de son intervention militaire au Yémen”, ce que dénoncent des organisations telles qu’Amnesty International et Human Rights Watch.

Et le quotidien de Bruxelles d’insister : même en excluant ce contrat prétendument canadien, “l’Arabie Saoudite demeure le premier client en armement de la Wallonie”, juste devant le Pakistan.

Avec l’Arabie Saoudite, les droits de l’homme sont entre de bonnes mains

Alors que la Flandre, l’autre grande région, a refusé le 6 janvier d’accorder une licence d’exportation d’armes vers l’Arabie Saoudite, “la Wallonie est ‘coincée’ par l’importance du marché que cela représente pour son économie”, pointe Le Soir. Une section syndicale s’est empressée de plaider contre une “action isolée de la Wallonie”. Quant au ministre-président de la région, il a rappelé le 4 janvier au micro de la radio Bel-RTL : “La Wallonie est un tout petit vendeur comparé à la France”.

Haut de page