Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Côte d'Ivoire: Alassane Ouattara accorde par décret la nationalité ivoirienne à Blaise Compaoré (Koaci.com)

par Koaci 23 Février 2016, 07:35 Côte d'Ivoire Ouattara Blaise Compaoré Françafrique Nationalite ivoirienne Collaboration

En visite à Abidjan, le ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, Alpha Barry a eu un entretien avec le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara. Principale information à retenir, Alassane Ouattara a bel et bien accordé par décret la nationalité ivoirienne à Blaise Compaoré, comme confirmé à KOACI.COM par l'entourage du chef de l'Etat ivoirien.

En visite à Abidjan, le ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, Alpha Barry a eu un entretien avec le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara. Principale information à retenir, Alassane Ouattara Search Alassane Ouattara a bel et bien accordé par décret la nationalité ivoirienne à Blaise Compaoré, comme confirmé à KOACI.COM par l'entourage du chef de l'Etat ivoirien.

Par ailleurs, au sortir d'un entretien d'environ quarante minutes, le diplomate burkinabé a confié à la presse que Ouattara et lui n'ont pas parlé de l'affaire Guillaume Soro et du sujet de l'extradition de l'ex-président, Blaise Compaoré Search Blaise Compaoré en exil à Abidjan depuis sa chute du pouvoir.

«Nous n'avons pas parlé de Guillaume Soro et de Blaise Compaoré, vous savez, les questions de justice, les gouvernants ne s'en mêlent pas directement. Ce qui nous intéresse, c'est la forte relation qu'il peut avoir entre nos deux pays. Vous vous souvenez que les deux chefs d'état se sont rencontrés à Addis Abeba et ont parlé des relations de confiance, » a déclaré Alpha Barry.

Le ministre des Affaires étrangères a par ailleurs précisé qu'il est à Abidjan pour remercier les autorités ivoiriennes qui ont accepté d'extrader samedi l'un des soldats du Régiment de la sécurité présidentielle, (RSP).

«Il y a deux jours, la Côte d'Ivoire a bien voulu extrader l'un des ex-soldats du Régiment de sécurité présidentiel, notamment le sergent-chef Rambo qui a été appréhendé ici. La Côte d'Ivoire l'a extradé et tout s'est passé avec sérénité. Nous sommes venus dire la reconnaissance du président Roch et de tout le peuple burkinabè à l'endroit de son frère Alassane Ouattara, » a-t-il précisé.

Les relations entre les deux pays ont été au cœur des échanges ainsi que la sécurité frontalière selon l'ancien correspondant de RFI au Burkina Faso.

«Ça été l'occasion pour le président Ouattara de dire toute la disposition de la Côte d'Ivoire pour des relations fortes entre le Burkina et la Côte d'Ivoire et ce sont des relations anciennes. Vous savez la proximité des deux pays sur le plan géographique. C'est un intérêt pour nous tous d'avoir des relations sécurisées. La sécurité sous régionale est assez importante étant donné que nous avons d'autres menaces qui sont des menaces pour lesquelles nous n'avons pas une maitrise, je veux parler des menaces djihadiste, et il est important qu'on s'entende entre nous pour faire face à tous ces défis, » a-t-il ajouté.

Selon lui, le président Ouattara a réaffirmé que la Côte d'Ivoire était disposé à aider le Burkina sur la question sécuritaire.

Alpha Barry a enfin indiqué qu'au cours de cette audience avec le président ivoirien il lui a transmis un message de la même teneur du président Roch.

«C'est se parler, c'est se voir, c'est agir ensemble, et c'est ce qui s'est passé samedi et on espère que d'autres gestes vont suivre si ça arrivait. En tout cas le président Ouattara a donné toutes les assurances et c'est pour moi l'occasion de le remercier et de remercier le ministre de l'intérieur, » a-t-il conclu.

Wassimagnon, Abidjan

Koaci.com

Haut de page