Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 May

Raflés, torturés et tués : le cauchemar des homosexuels en Tchétchénie (Midi Libre)

Publié par Midi Libre  - Catégories :  #Homosexuels, #Rafle, #Assassinats, #Tchétchénie, #Russie, #Crimes, #Racisme

Ramzan Kadyrov, le président de la république tchétchène, affirme que dans son pays, il n’y a pas d’homosexuels.
AFP

 

D ‘après les révélation du journal russe indépendant Novaïa Gazeta, en Tchétchénie, les homosexuels font l’objet d’une rafle barbare et inhumaine. L’ouverture d’une enquête a été réclamée.

La Novaïa Gazeta, journal indépendant russe, a récemment révélé l’existence de “prisons” pour homosexuels, comparables à des camps de concentration. L’un de ces bâtiments se situe à Argoun, en banlieue de la capitale Grozny, dans une ancienne caserne militaire.

Après une enquête dans la communauté gay, auprès des forces de l’ordre et de l’administration, le journal qui a mené l’enquête affirme qu’une centaine d’homosexuels ont été arrêtés ; parmi eux, certains ont été torturés et maltraités. Au moins trois auraient été tués, d’autres ont tout bonnement disparu.

“Il y a entre 30 et 40 prisonniers par cellule, rackettés pour payer leur nourriture et électrocutés pour obtenir les noms d’autres homosexuels”, explique Arnaud Gauthier Fawas, porte-parole aux questions internationales pour l’Inter-LGBT, dans les colonnes de 20 Minutes.

 

Tués par leur famille

L’homosexualité dans le Caucase nord a toujours été très difficile à assumer mais la situation s’est dégradée. La responsable des droits de l’homme en Tchétchénie a elle-même déclaré que la justice serait clémente avec les familles qui tuent l’un des leurs à cause de son homosexualité, rapporte RFI.

La seule échappatoire : fuir le pays. Les seuls rescapés, dont le magazine gay Têtu relaye les témoignages, se sont réfugiés. Les associations LGBT (lesbiennes, gays bi-sexuelles et trans) ont lancé un numéro d’urgence et aident les homosexuels de Tchétchénie à fuir.

 

Le gouvernement affirme qu’en Tchétchénie, les homosexuels “n’existent pas”

Quant au porte-parole de Ramzan Kadyrov, le président de la république tchétchène, il a rétorqué qu’il n’était pas question d’arrêter ou de réprimer les homosexuels en Tchétchénie… tout simplement parce qu’ils n’existent pas dans le pays.

A Paris, une manifestation devrait être organisée rapidement devant l’ambassade de Russie tandis que des ONG, le département d’État américain et le Parlement européen réclament l’ouverture d’une enquête.

Source : Midi-Libre, 13-04-2017

Archives

À propos

Blog contre le racisme, le (néo)colonialisme et l'impérialisme