Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'enterrement françafricain de première classe de l'Angolagate. Hollande et Fabius reçoivent le dictateur Dos Santos à l'Elysée

par Sam La Touch 27 Avril 2014, 12:39 Articles de Sam La Touch France Angola Françafrique François Hollande Fabius Dos Santos Catherine Samba-Panza Angolagate

L'enterrement françafricain de première classe de l'Angolagate. Hollande et Fabius reçoivent le dictateur Dos Santos à l'Elysée

Business is Business, Fabius l'homme des réseaux françafricains - à la confluence des influences mitterrandiennes et pasquaïennes sans oublier ses liens atlantistes - va donc recevoir le dictateur Dos Santos en place en Angola depuis 35 ans [1]. Le président angolais sera également reçu au plus haut niveau de manière officielle par le président Hollande lundi 29 avril 2014.
Après avoir promis à Dos Santos d'enterrer l'Angolagate lors d'une visite à Luanda en octobre 2013 [2-4], Fabius et Hollande reçoivent donc logiquement Dos Santos. Sous couvert de donner " une étape importante vers la normalisation des relations entre les deux Etats ", la justice française a donc été sacrifiée et les affaires françafricaines peuvent reprendre avec à la clé un juteux business. En effet, Dos Santos n'était pas venu en France depuis 2001, date des premières condamnations judiciaires dans l'Angolagate [2]. Pour Dos Santos, les condamnés de l'Angolagate, Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak en liens étroits avec les réseaux françafricains de gauche et de droite [2], qui l’ont aidé à acheter des armes, au plus fort de sa guerre contre l’Unita de Jonas Savimbi sont des amis. Il leur a même accordé la nationalité angolaise. La venue de Dos Santos dans ce contexte, après son boycott du sommet de l'ELysée en décembre 2013, marque le triomphe des réseaux françafricains. Il faut dire que suite à l'Angolagate, Eduardo dos Santos avait vu rouge et avait coupé le marché angolais à de nombreuses entreprises françaises, comme Airbus et Veolia.

Lundi 29 avril [5], José Eduardo dos Santos sera donc reçu à l'Elysée lors d'un déjeuner officiel avec son homologue français puis il y aura une réunion avec une cinquantaine de chefs d'entreprise français de différents secteurs d'activité.

La compagnie pétrolière Total est l'un des exemples d'investissements français en Angola , et est actuellement le plus grand producteur de pétrole , avec 600 mille barils par jour dans plusieurs puits dans lesquels elle exerce ses activités. La France est actuellement le sixième fournisseur de l'Angola derrière le Portugal , Etats-Unis , la Chine , le Brésil et l'Afrique du Sud et est le troisième investisseur en Angola, après avoir investi dans les dernières années de plus de dix milliards d'euros .

Cela valait donc bien la peine d'enterrer l'Angolagate en faisant primer l'exécutif sur le judiciaire dans une République bananière. Et cela d'autant plus qu'Hollande a demandé directement à Dos Santos d'aider la nouvelle présidente du Centrafrique, Catherine Samba-Panza, à payer les salaires des fonctionnaires centrafricains . On se demande bien qui dirige réellement en RCA. Les médias racialistes vous diront que ce sont ces oligarchies africaines incapables, ceux qui sont informés et non achetés évoqueront ce porte-avions français qu'est le Centrafrique depuis plus de 50 ans. Il semble que les alliances françafricaines soient plus fortes que jamais. L'Angola est de retour dans le giron des sphères d'influences françafricaines. Inutile de dire qu'une grande part des médias français seront à la hauteur du rendez-vous en couvrant le sujet d'un quasi silence gêné. Business is Business. As usual.

1. LDC 24 avril 2014  Dos Santos s'invite chez Fabius
2. SLT 30 octibre 2013 Fabius va enterrer l'Angolagate à Luanda
3. VDR Pourquoi Laurent Fabius s'est-il rendu à Luanda ?
4. SLT La France courtise le dictateur angolais Dos Santos au pouvoir depuis 34 ans
5. Oeil d'Afrique Diplomatie: 12 ans après l’«Angolagate», Dos Santos à Paris le 29 avril prochain

commentaires

Haut de page