Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attaques terroristes à Paris. Etat d'urgence en France. 10.000 militaires seront déployés mardi dans Paris. "129 morts et 352 blessés" selon un bilan provisoire (suite)

par SLT 15 Novembre 2015, 14:04 Bataclan Attentat Paris 13 novembre Articles de Sam La Touch

15 novembre 2015

  • 20h50 Toutes les personnes fichées "S" doivent être "mises en résidence surveillée" avec "bracelet électronique" (Sarkozy) Figaro.
  • 20h45 Le bilan officiel reste à 129 morts. Le bilan officiel reste à 129 morts, le communiqué des hôpitaux parisiens concernant en fait des blessés décédés dans la foulée des attentats.
  • 20h32 Cazeneuve annonce la "dissolution de mosquées qui profèrent la haine" (Le Figaro)
  • 20h04 Le médecin urgentiste Patrick Pelloux a indiqué sur BFMTV que le jour des attentats, le vendredi 13 novembre, l'Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) procédait à un exercice portant justement sur des faits similaires à ceux qui se sont produits quelques heures plus tard, parlant d'un «hasard effroyable». (RT)
  • 19h40 Selon Le Monde François Hollande a reçu les responsables politiques

    Lors de son entretien à l'Elysée avec 24 autres responsables parlementaires, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a remis sur la table le rapport sur le djihadisme réalisé, fin juin, par les députés Patrick Mennucci (PS) et Eric Ciotti (Les Républicains). "Le chef de l'Etat pourrait reprendre certaines des mesures comprises dans ce rapport", a expliqué au Monde M. Bartolone. Au cours de cette réunion, qui a duré deux heures, François Hollande s'est assez peu exprimé, laissant la parole aux responsables autour de la table, présidents de groupe parlementaire et des commissions des lois, des affaires étrangères et de la défense. Si certains, comme les écologistes Cécile Duflot et Emmanuelle Cosse, ont mis en avant le "respect des valeurs républicaines", d'autres, comme le communiste Pierre Laurent, ont plaidé pour une réponse internationale qui s'inscrive dans le cadre de l'ONU. Le président PS de la commission des lois de l'Assemblée, Jean-Jacques Urvoas, a par ailleurs souligné que la loi sur l'état d'urgence de 1955 n'avait jamais été soumise au Conseil constitutionnel et que, même si elle a déjà été révisée par la loi sur le renseignement de mars 2015, il fallait peut être la revoir. De son côté, l'opposition a fait remarquer que le gouvernement avait beau jeu de réclamer l'unité nationale alors qu'aucune de leurs propositions formulées depuis les attentats de janvier n'a été reprise. A la demande du chef de l'Etat, Gérard Larcher avait notamment formulé beaucoup de propositions dans un rapport, comme la révision des politiques d'immigration.

  • 19h20 Le nombre de morts passe à 132 selon the Guardian.
    D'après une source hospitalière de l'AFP, trois des blessés hospitalisés après les attaques de vendredi sont décédés. Le bilan s'alourdit donc à 132 morts.
  • 19h10 Un haut sénateur républicain américain et candidat aux élections présidentielles 2016 a souligné que la France devrait avoir recours à l’article 5 du traité de l’OTAN, face aux attaques terroristes de Daech. (Irib)
    L'article 5 du traité de l'Atlantique-Nord, qui a donné naissance à l'Otan en 1949, stipule: «Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles, survenant en Europe ou en Amérique du Nord, sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence, elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles, dans l'exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l'article 51 de la Charte des Nations unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d'accord avec les autres parties, telle action qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique-Nord.»

15 novembre

  • 19h00 Mouvement de panique à République. La place de la République a été vidée en quelques instants dans des circonstances confuses. Beaucoup de gens se sont réfugiés dans des restaurants.Des tirs de sommation ont été entendus par des témoins. Il s'agirait d'un mouvement de panique. Selon un journaliste de l'Express sur place, la police confirme qu'il s'agit d'une fausse alerte. (voir la vidéo)
  • 18h21 Un homme français, probablement un des assaillants, serait actuellement en fuite, selon les autorités françaises (Russia Today)
  • 18h20 Selon le Figaro, le parquet belge dément la libération d'un suspect clé

    Selon une source policière, l'un des trois frères qui avait été arrêté en Belgique avait été remis en liberté. Le Parquet belge dément cette information.

  • 17h52 Une discussion "constructive" entre Obama et Poutine sur la Syrie (Le Monde)

    En marge du sommet du G20 en Turquie, les deux dirigeants ont jugé que les "terrifiantes attaques terroristes de Paris" rendaient encore plus urgente la recherche d'une solution, et souligné la nécessité de négociations menées sous l'égide de l'ONU entre le régime et l'opposition, ainsi que l'instauration d'un cessez-le-feu

  • 17h50 Le prochain Conseil des ministres examinera un projet de modification de la loi de 1955 sur l'état d'urgence pour en revoir le «périmètre» et la «durée», actuellement limitée à douze jours sans vote du Parlement, a annoncé dimanche François Hollande aux responsables parlementaires reçus à l'Élysée (RT).
  • 17h37 Hollande va réclamer la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois
    selon Le Figaro, un projet de loi va être présenté mercredi en conseil des ministres pour prolonger de trois mois l'état d'urgence décrété vendredi soir. Le texte sera examiné par le Parlement, qui doit, selon la Constitution, valider toute prolongation de l'état d'urgence au-delà de 12 jours. Lors de son entretien avec les parlementaires, le chef de l'État a annoncé qu'il demandera aux commissions des lois des deux assemblées de modifier la loi de 1955, qui régit l'état d'urgence, pour l'adapter à la situation après les attentats.
  • 17h33 Un des trois frères, interpellé en Belgique, remis en liberté (Le Figaro)
  • 17h23 Un deuxième kamikaze identifié: un des trois frères (Le Figaro) : Le corps d'un deuxième kamikaze, qui a été retrouvé dans la salle de spectacles du Bataclan à Paris, a été identifié, a-t-on appris dimanche auprès de sources policières.

    Cet homme fait partie d'une fratrie de trois. L'un des frères a été placé en garde à vue en Belgique, avant d'être remis en liberté. Les services antiterroristes sont sans nouvelles du troisième, qui pourrait être l'un des kamikazes ou être en fuite, selon ces sources.

  • 17h15 Vers "une intensification" des bombardements aériens en Syrie et en Irak :

    Ben Rhodes, le conseiller national adjoint US à la sécurité, a annoncé que les Etats-Unis allaient travailler avec la France pour intensifier leurs raids contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak. "A l'évidence, il va devoir y avoir une intensification de nos efforts", a déclaré Ben Rhodes, sur la chaîne étatsunienne NBC (Source : Le Monde)

  • 16h49 AFP Il reste des "divergences sur la tactique" pour battre l'assurance-emploi Entre Moscou et Washington (Kremlin)
  • 16h30 AFP Le Drian et le chef du Pentagone d'accord sur des "mesures concrètes" contre l'EI (Pentagone)
  • 15h06 Le journal belge De Standaard indique que deux des auteurs des attentats de Paris seraient des Français ayant respectivement habités à Molenbeek et Bruxelles, en Belgique, citant des informations du parquet fédéral belge. Cela porterait donc à trois (sur sept) le nombre de terroristes identifiés.
  • 15h03 Le chef du parti communiste russe, Guennadi Ziouganov, accuse la CIA d'avoir été au courant des attentats à Paris et d'avoir gardé le silence.
    « Les Etats-Unis restent silencieux en ce qui concerne les attaques terroristes à Paris, car ils veulent en profiter pour justifier leurs propres politiques et démarches », a ajouté le chef du Parti communiste russe à la chaîne deux de la télévision d'Etat russe. « Les Etats-Unis envisagent d’accroître la dépendance de l’Europe vis-à-vis à Washington. Le plus important mécanisme pour accéder à cet objectif stratégique est de permettre aux terroristes de perpétrer des attaques terroristes et sanglantes dans les villes européennes », a diéclaré Guennadi Ziouganov. (Irib, site d'information alternatif iranien)
Attaques terroristes à Paris. Etat d'urgence en France. 10.000 militaires seront déployés mardi dans Paris. "129 morts et 352 blessés" selon un bilan provisoire (suite)

15 novembre 2015

15 novembre 2015

  • 10h45 Des armes auraient été retrouvées dans la voiture des terroristes de la rue Charonne, qui a été abandonnée à Montreuil, selon BFMTV.
  • 10h30 Le Bataclan a été vendu par la famille Touitou (pour cause de départ de l'un des propriétaires en Israël) au groupe Lagardère le 11 septembre 2015 selon The Times of Israel
  • 10h00 Rencontre entre Nicolas Sarkozy et François Hollande à l'Elysée
  • 09h10 Six personnes de l'entourage d'Omar Ismaïl Mostefaï, le kamikaze français identifié comme l'un des auteurs de l'attaque du Bataclan à Paris, sont en garde à vue, notamment son père et son frère et la femme de ce dernier (Le Figaro).
  • 09h00 Europe 1.fr annonce ce dimanche matin que la voiture qui a servi à une équipe de terroristes à tirer devant les terrasses de restaurants parisiens vendredi soir a été retrouvée à Montreuil en Seine-Saint-Denis. Le site de la radio écrit : "Il s'agit d'une Seat Leon noire (...) Ce véhicule a été retrouvé abandonné à Montreuil (...) Cela signifie donc, qu'après les attaques meurtrières, ce groupe de terroristes a quitté la capitale, peut-être en déposant au passage un kamikaze, près de la place de la Nation, celui qui s'est fait exploser dans le café près du boulevard Voltaire."

15 novembre 2015

  • 06h54 (complété à 09h45) L'un des preneurs d'otage du Bataclan, de nationalité française, a été identifié. Habitant de Chartres, il a séjourné en Syrie en 2013-2014 et faisait l'objet d'une fiche S. (L'Express) :
    "Selon des sources policières, il se nomme Omar Ismaïl Mostefaï. Né le 21 novembre 1985, il s'agirait d'un petit délinquant de droit commun, originaire de l'Essonne, fiché pour radicalisation depuis 2010. Son père et son frère ont été placés en garde à vue samedi soir, dans le cadre de l'enquête sur série d'attaques qui a provoqué la mort d'au moins 129 personnes vendredi à Paris.

    Né à Courcouronnes, dans l'Essonne en banlieue parisienne, Omar Ismaïl Mostefaï n'est connu que pour des petits délits. Son casier judiciaire fait mention de huit condamnations entre 2004 et 2010, pour conduite sans permis ou encore outrage, sans aucune incarcération. L'homme a toutefois "fait l'objet en 2010 d'une fiche S" en lien avec une supposée radicalisation. Le procureur de Paris François Molins estime qu'il "n'a par contre jamais été impliqué dans un dossier de filière ou d'association de malfaiteurs terroriste". Selon une source proche de l'enquête, Omar Ismaïl Mostefaï fréquentait assidûment la mosquée de Lucé, en Eure-et-Loir.

    En outre, d'après des informations du Monde, l'homme a "très probablement" séjourné en Syrie au cours de l'hiver 2013-2014. Selon le journal, les enquêteurs auraient des preuves de son passage en Turquie, un accès privilégié pour accéder à la Syrie. Ce jeune père de famille avait deux frères et deux soeurs selon les informations du Journal du Centre. Le Maire de Chartres, où l'homme résidait, estime dans les colonnes du Mondeque l'homme n'avait pas d'activité professionnelle. "

14 novembre 2015

  • 23h10 Selon des sources proches de l'enquête, le père et le frère d'un des kamikazes du Bataclan seraient actuellement en garde à vue. Le père a été interpellé à Romilly-sur-Seine (Aube), le frère à Bondoufle (Essone). Il s'agirait du frère et du père d'Ismaël B, un Français de 29 ans né à Courcouronnes près de Paris, condamné pour des délits de droit commun mais jamais incarcéré. Il avait été identifié d'après l'empreinte d'un doigt sectionné. (Le Figaro)
  • 22h00 Selon BFM TV, seulement un des assaillants a été identifié par la police pour le moment. Il s'agirait d'un homme d'une trentaine d'année originaire de Courcouronnes dans la banlieue parisienne, connu des services de police pour des faits de radicalisation mais n'ayant jamais été en détention.
  • 23h00 Deux auteurs des attaques auraient transité par la Grèce (Le Figaro)
    Un deuxième homme soupçonné d'avoir été l'un des auteurs des attentats de vendredi soir à Paris est très certainement entré en Europe via la Grèce, ont indiqué des sources gouvernementales.
  • 21h40 Selon le Procureur de Paris, tous les terroristes avaient des Kalachnikov et avaient le même type d'explosif.
  • 20h44 L'urgentiste Patrick Pelloux déclare sur France 2 que le matin du 13 novembre le SAMU s'entraînait à des exercices sur un attentat multisite, du fait des menaces d'attentat ces dernières semaines.
  • 20h30 Deux migrants, enregistrés en Grèce, sont recherchés par la police dans le cadre des attentats de Paris, selon la police grecque. (Le Figaro)
  • 20h10 RT France @RTenfrancais

    #StadeDeFrance: Un des terroristes avait une place pour #FRAALL, s'est fait exploser lorsque la sécurité l'a fouillé

  • 19h52 Un commissaire de police grièvement blessé lors de la soirée au Bataclan (Europe 1)

  • 19h40 3000 militaires supplémentaires seront déployés à Paris d'ici mardi (Europe1)

  • 19h39 «Les terroristes font partie de trois équipes coordonnées», selon le procureur (le Figaro).

  • 19h36 Les trois kamikazes s'étant fait exploser portaient tous le même dispositif : une ceinture explosive pleine de péroxyde d'azote (TATP), de piles et de boulons et munie d'un détonateur.

  • 19h31 Les attaques perpétrées sur les bars «Le carillon», «La bonne bière», «La belle équipe» et le restaurant «Le petit Cambodge» ont toutes été le fait d'individus se déplaçant dans un véhicule «Séat» de couleur noire de type «Léon», selon les affirmations du procureur de la République de Paris.

  • 19h25 Une voiture a été arrêtée à la frontière Belge. Un des passagers est celui qui a loué la voiture noire ayant servi a amener les terroristes au Bataclan. L'homme est français et réside en Belgique.
  • 19h00 Selon Irib, site d'information alternatif iranien,Times of Israel aurait averti récemment du risque d'attentats en France.
Attaques terroristes à Paris. Etat d'urgence en France. 10.000 militaires seront déployés mardi dans Paris. "129 morts et 352 blessés" selon un bilan provisoire (suite)
 © Yves Herman Source: Reuters

© Yves Herman Source: Reuters

Attaques terroristes à Paris. Etat d'urgence en France. 10.000 militaires seront déployés mardi dans Paris. "129 morts et 352 blessés" selon un bilan provisoire (suite)

Haut de page